Sommet du G7 : le commentateur politique John Rentoul animera « Ask Me Anything » en direct

Boris Johnson essaie de vendre Global Britain au sommet du G7 ce week-end, mais est assiégé par des troubles de tous les côtés. Lui et ses collègues dirigeants sont critiqués pour ne pas en faire assez pour vacciner les peuples des pays les plus pauvres du monde.

Ses affirmations grandioses sur les accords commerciaux post-Brexit n’ont guère dépassé le simple copier-coller des accords que nous avions en tant que membre de l’UE. Et Joe Biden, Emmanuel Macron et Ursula von der Leyen se sont alignés pour l’accuser de jouer vite et librement avec l’accord du Vendredi saint en exigeant une renégociation des règles commerciales de l’Irlande du Nord.

Ce n’est pas tout non plus. Extinction Rebellion s’est réunie à Cornwall pour protester contre l’échec du sommet à prendre des mesures plus dramatiques face à l’urgence climatique. En tant que premier sommet en personne des dirigeants mondiaux, eux et leur entourage sont arrivés par des avions destructeurs du climat – y compris M. Johnson lui-même, qui aurait pu prendre le train depuis Londres.

Il y a le grondement sur la réduction du budget de l’aide étrangère du Royaume-Uni – bien que les dirigeants de la plupart des pays du G7, qui consacrent encore une plus petite proportion de leurs revenus nationaux à l’aide, ne veuillent peut-être pas le mentionner.

Dans bon nombre de ces problèmes, se pose la question de ce que M. Johnson a appelé la « relation indestructible » entre les États-Unis et le Royaume-Uni – bien que le président Biden continue de faire référence à la « relation spéciale » même après avoir découvert que M. Johnson pensait que la phrase faisait le Royaume-Uni a l’air « nécessiteux et faible » (un sondage Redfield & Wilton a suggéré que la moitié du public britannique est d’accord avec lui – un quart en désaccord et un quart n’a pas d’opinion).

Dimanche, le sommet se terminera et le président Biden rencontrera la reine avant de s’envoler pour une réunion de l’OTAN à Bruxelles. Dès lundi, nous aurons donc une idée précise du déroulement du jamboree, et il sera temps d’évaluer l’importance de l’ensemble.

Je serai là lundi à 16h pour répondre à vos questions. Donc, si vous avez une question, posez-la maintenant, ou lorsque je vous rejoindrai en direct à 16h le lundi (14 juin).

Tout ce que vous avez à faire est de vous inscrire pour soumettre votre question dans les commentaires ci-dessous. Si vous n’êtes pas déjà membre, cliquez sur « s’inscrire » dans la zone de commentaires pour laisser votre question. Ne vous inquiétez pas si vous ne pouvez pas voir votre question – elles seront masquées jusqu’à ce que je rejoigne la conversation pour y répondre. Alors rejoignez-nous en direct sur cette page à 16h car j’aborde autant de questions que possible.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments