SoftBank annonce le deuxième fonds d’Amérique latine avec au moins 3 milliards de dollars

Le président exécutif de WeWork, Marcelo Claure, lors d’un entretien avec Andrew Ross Sorkin au siège de WeWork à New York le 10 février 2020.

David A. Grogan | CNBC

SoftBank Group engage 3 milliards de dollars pour lancer un deuxième fonds axé sur l’investissement dans les start-ups en Amérique latine, a annoncé mardi le conglomérat technologique japonais.

Après une période lamentable en 2019 qui a culminé avec l’introduction en bourse de WeWork, SoftBank est réapparu en tant qu’investisseur technologique majeur à travers le monde et renforce désormais son pari sur une région qui accueille un nombre croissant d’entreprises de valeur.

Les investisseurs en capital-risque ont investi 9,3 milliards de dollars en Amérique latine au cours des six premiers mois de 2021, contre 5,3 milliards de dollars toute l’année dernière, selon un rapport de CBInsights. La banque brésilienne Nubank a récemment été évaluée à 30 milliards de dollars, ce qui la place parmi les sociétés financées par le capital-risque les plus précieuses au monde. La société devrait entrer en bourse prochainement.

Dans un article de blog en juillet intitulé « L’opportunité de démarrage en Amérique latine », ont écrit les partenaires de la société de capital-risque Sequoia, « l’opportunité de marché est là et l’écosystème est prêt et galvanisé ». Sequoia est un investisseur dans Nubank.

Le Latin America Fund II de SoftBank se concentrera sur l’investissement dans des entreprises utilisant des technologies telles que l’intelligence artificielle et des accords de reconnaissance dans le commerce électronique et les services financiers numériques, ainsi que des projets de blockchain. SoftBank a déjà engagé 3 milliards de dollars dans le fonds, qui opérera à partir de Miami, São Paulo et Mexico.

« Il y a tellement d’innovations et de perturbations en Amérique latine, et je pense que les opportunités commerciales n’y ont jamais été aussi fortes », a déclaré le PDG de SoftBank, Masayoshi Son, dans le communiqué.

Le chef d’exploitation de SoftBank et ancien PDG de Sprint, Marcelo Claure, dirige les investissements dans la région. Le natif de Bolivie, qui est également président exécutif de WeWork, dirige actuellement le premier fonds SoftBank Latin America de 5 milliards de dollars, lancé en 2019.

Ces derniers mois, Softbank a mené une série d’investissements importants dans le but de laisser derrière elle son rôle dans la crise de WeWork. Le mois dernier, la société a mené un investissement de 200 millions de dollars dans le tracker de fitness numérique Whoop et un tour de table de 650 millions de dollars dans une société indienne de technologie électronique. Érudit. Elle a également participé à un financement de 325 millions de dollars pour un e-commerçant sportif Fanatiques.

REGARDEZ: Le PDG d’Uala sur l’utilisation de la fintech en Amérique latine

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments