Soccer-Salernitana défend la non-présentation de l’Udinese après avoir reçu une interdiction de voyager

ROME : Un match entre l’Udinese et Salernitana a sombré dans le chaos mardi après que l’autorité sanitaire locale (ASL) a interdit à l’équipe récemment promue de voyager en raison de cas de COVID-19 dans son équipe tandis que la Serie A refusait de reporter le match.

Les joueurs de l’Udinese se sont présentés dans leur stade Stadio Friuli sachant que l’ASL avait interdit aux visiteurs de voyager vers le nord en raison de deux cas positifs dans l’équipe.

Mais le match n’a pas été reporté par l’instance dirigeante de la ligue car, selon eux, le club de Salerne avait encore suffisamment de joueurs disponibles dans son équipe pour que le match se déroule.

L’Udinese a nommé une formation de départ mais est resté dans le vestiaire, et après que les 45 minutes réglementaires se soient écoulées depuis l’heure prévue du coup d’envoi, le match a été abandonné.

« La ligue a raison de ne pas reporter le match. Ils ont le devoir de protéger la régularité de la saison de championnat et un match ne doit pas être reporté parce qu’un joueur est positif », a déclaré le directeur de l’Udinese Pierpaolo Marino à DAZN.

«Nous sommes allés à Rome pour jouer contre la Lazio avec sept joueurs et notre entraîneur avec COVID la saison dernière. Et nous avons gagné 3-1.

Mais le directeur sportif de Salernitana, Angelo Fabiani, a déclaré qu’ils suivaient les ordres.

« Ce n’est pas à nous de décider, nous avons payé un voyage en avion et avons ensuite dépensé plus pour un vol charter. Mais si les autorités vous interdisent d’y aller, que pouvons-nous faire ? il a dit.

Ce n’est pas la première fois qu’une telle situation se produit.

Napoli a subi une défaite 3-0 et a déduit un point après avoir échoué à se présenter pour son match contre la Juventus la saison dernière, après avoir reçu l’ordre de rester sur place par l’ASL à la suite de cas positifs.

Mais ils ont ensuite fait appel avec succès de la décision auprès du Conseil de garantie du Comité olympique italien (CONI) et le match a été joué à une date différente.

« Le protocole a toujours fonctionné, mais lorsque les autorités sanitaires locales interviennent, nous ne pouvons pas faire grand-chose », a déclaré mardi le président de la Fédération italienne de football Gabriele Gravina lors d’une conférence de presse.

Lisez toutes les dernières nouvelles, les dernières nouvelles et les nouvelles sur le coronavirus ici.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.