Skip to content
Ski alpin: les championnats du monde 2021 en Italie pourraient être repoussés d'un an

PHOTO DE DOSSIER: Ski alpin – Championnats du monde de ski alpin FIS – Slalom masculin – Are, Suède – 17 février 2019 – Le Français Alexis Pinturault en action. / Photo prise le 24 novembre 2018 / REUTERS / Denis Balibouse

ROME (Reuters) – La Fédération italienne des sports d’hiver (FISI) demandera de repousser d’un an les Championnats du monde de ski alpin 2021 à Cortina d’Ampezzo en raison des incertitudes liées au coronavirus, a déclaré le chef du comité olympique du pays.

Si la demande d'organiser l'événement en mars 2022 était approuvée, les championnats du monde auraient lieu le mois suivant les Jeux olympiques d'hiver en Chine.

"Nous y travaillons depuis des années … mais demain (président de la FISI) Flavio Roda présentera au conseil d'administration (Fédération internationale de ski) la demande de déplacer les championnats du monde de février 2021 à mars 2022", a déclaré le président du CONI, Giovanni Malago. a déclaré dimanche dans une interview accordée à la chaîne d'État RAI.

Malago a déclaré que le ministre italien des Sports avait été informé et que la décision avait été prise pour des raisons de sécurité et était "un choix de bon sens".

Gianpietro Ghedina, maire de la station de ski de Cortina dans le nord de l'Italie, a déclaré sur Facebook que la décision avait été prise afin d'assurer la sécurité des athlètes et de toutes les personnes assistant à l'événement public.

«Les risques seraient énormes si l'épidémie recommençait à l'automne. Cortina mérite cet événement sportif international et souhaite l'accueillir dans les meilleures conditions possibles », a ajouté Ghedina.

L'Italie a été l'un des pays les plus touchés au monde par la pandémie de COVID-19, avec près de 32 800 décès et près de 230 000 cas.

Cortina, située dans les Dolomites, accueillera également les Jeux olympiques d'hiver de 2026, avec la ville de Milan, dans le nord de l'Italie. (nL8N23V597)

Reportage de Giulia Segreti, édité par Ed Osmond

Nos normes:Les principes du Thomson Reuters Trust.