Actualité technologie | News 24

Serena Williams quitte Wimbledon au premier tour, encore une fois

WIMBLEDON, Angleterre – Si Serena Williams est revenue au All England Club à la recherche d’un huitième titre en simple à Wimbledon, elle a un très long chemin à parcourir. Mais si elle est revenue à 40 ans à la recherche d’un meilleur souvenir que ce qu’elle avait pris du tournoi de l’année dernière, elle y est parvenue, abandonnant et croyant à travers les sommets et les vallées de trois sets mardi, mais perdant finalement face à Harmony Tan, un peu- Française connue mais tactiquement astucieuse qui a battu Williams, 7-5, 1-6, 7-6 (7), au premier tour.

Ce fut une performance irrégulière de Williams, la plus grande joueuse féminine de son époque, alors qu’elle tentait de se débarrasser de la rouille tout en tentant de résoudre les myriades d’énigmes posées par la 115e Tan.

C’était certainement compréhensible. C’était le premier match en simple de Williams en un an, et le dernier s’était terminé dans la douleur et les larmes sur ce même court central lorsqu’elle s’est déchiré un ischio-jambier lors de son match du premier tour et a dû abandonner contre Aliaksandra Sasnovich.

Tan, entraînée par la finaliste de Wimbledon 1998 Nathalie Tauziat, manque de puissance pure et a un deuxième service de puffball, mais elle comprend la géométrie du tennis et dispose d’un ensemble d’outils non conventionnels bien adaptés à l’herbe. Dès le début, elle a laissé Williams deviner et s’étirer, mélangeant des amortis souvent exquis avec des incursions au filet; des lobs imposants avec des coups de revers contre-frappés ; tranches de coup droit à balayage latéral avec topspin en boucle.

Personne d’autre que Tan ne savait ce qui allait arriver (et il y avait aussi quelques erreurs). Williams, qui a perdu contre des joueurs aussi épris de variété, même à son apogée, a souvent semblé confuse au début. Elle avait également l’air aussi serrée qu’une corde à piano, luttant pour laisser couler sa puissance naturelle et manquant des volées de swing et des coups d’approche par le peloton tout en s’efforçant de se déplacer latéralement.

Tan affrontera Sara Sorribes Tormo, une Espagnole tête de série 32e, au deuxième tour.