Selon les talibans, un attentat-suicide dans le quartier chiite de Kaboul a fait 19 morts

KABOUL, Afghanistan – Un kamikaze a frappé vendredi un centre éducatif dans un quartier chiite de la capitale afghane, tuant 19 personnes et en blessant 27, a déclaré un porte-parole du chef de la police de Kaboul nommé par les talibans.

L’explosion à l’intérieur du centre du quartier Dashti Barchi de Kaboul – peuplé principalement de membres de la communauté minoritaire chiite d’Afghanistan – s’est produite dans la matinée, a déclaré le porte-parole, Khalid Zadran.

Les victimes comprenaient des diplômés du secondaire, filles et garçons, qui passaient un examen pratique d’entrée à l’université lorsque l’explosion s’est déclenchée, a déclaré Zadran. Il a dit qu’il demanderait une sécurité supplémentaire pour les centres comme celui ciblé vendredi.

L’attentat-suicide était le dernier d’une série de violences depuis que les talibans ont pris le pouvoir. Personne n’a immédiatement revendiqué la responsabilité de l’attaque

Le groupe Etat islamique – le principal rival des talibans depuis leur prise de contrôle de l’Afghanistan en août 2021 – a par le passé ciblé la communauté Hazara, y compris à Dashti Barchi.

“Nos équipes se sont dépêchées sur le site de l’explosion pour en savoir plus”, a déclaré plus tôt Abdul Nafi Takor, porte-parole du ministère de l’Intérieur nommé par les talibans.

Les Hazaras d’Afghanistan, qui sont pour la plupart des musulmans chiites, sont la cible d’une brutale campagne de violence depuis plusieurs années, imputée à la filiale régionale du groupe État islamique. Les militants ont mené plusieurs attaques meurtrières à Dashti Barchi, dont une horrible attaque en 2020 contre une maternité.