Saudi Aramco dit que ses données sont détenues pour 50 millions de dollars en rançon sur le dark web, pointe du doigt un «entrepreneur»

La société a confirmé à AP mercredi qu’elle « A récemment pris connaissance de la divulgation indirecte d’une quantité limitée de données d’entreprise détenues par des sous-traitants tiers. » L’entrepreneur n’a pas été identifié et il n’était pas clair si les données avaient été obtenues par piratage, fuite ou autre.

« Nous confirmons que la publication des données n’était pas due à une violation de nos systèmes, n’a aucun impact sur nos opérations et l’entreprise continue de maintenir une posture de cybersécurité robuste », Aramco a déclaré dans un communiqué.

Des fichiers censés appartenir à la société ont commencé à apparaître mardi sur des sites Web sombres, ainsi qu’une demande de 50 millions de dollars de crypto-monnaie pour supprimer les données. On ne savait pas qui demandait la rançon.

Aramco est évalué à environ 1,8 billion de dollars. La société a été la cible de cyberattaques dans le passé, pour lesquelles les États-Unis et l’Arabie saoudite ont blâmé l’Iran. En 2017, un virus a perturbé les ordinateurs de Sadara, une joint-venture entre Aramco et la société américaine Dow Chemical Co. Des responsables ont affirmé qu’il s’agissait peut-être d’une autre version de Shamoon, le virus qui en 2012 a forcé le géant pétrolier saoudien à fermer son réseau. et détruire quelque 30 000 ordinateurs.

Vous aimez cette histoire ? Partagez le avec un ami!

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments