Ryinku Singh Nikumbh, la co-vedette de « Dream Girl » d’Ayushmann Khurrana, est décédée des suites de COVID-19

La co-vedette de « Dream Girl » d’Ayushmann Khurrana, Ryinku Singh Nikumbh, est décédée le mercredi 2 juin en raison de complications liées au COVID-19.

La cousine de Ryinku, Chanda Singh Nikumbh, a déclaré à BollywoodLife qu’elle souffrait du virus depuis quelques jours et qu’elle avait été admise à l’hôpital. L’acteur souffrait également d’asthme.

« Le 25 mai, elle avait été testée positive et était en isolement à domicile. Comme sa fièvre ne diminuait pas, nous avons décidé de la transférer à l’hôpital après quelques jours. À l’hôpital, les médecins ne pensaient pas qu’elle avait besoin d’un lit de soins intensifs et elle était initialement dans un service COVID normal. Le lendemain, elle a été transférée aux soins intensifs. Elle se rétablissait également bien dans les soins intensifs jusqu’au jour de son décès. À la fin, elle perdait espoir et sentait que elle n’a pas pu survivre.Elle était aussi une patiente asthmatique », a-t-elle déclaré.

«Elle était pleine d’énergie et un paquet de bonheur. Même à l’hôpital alors qu’elle se débattait, elle aidait d’autres patients. C’est une chose énorme », a ajouté Chanda tout en révélant que Ryinku avait reçu le premier vaccin contre le coronavirus le 7 mai et devait bientôt recevoir sa deuxième dose.

« Elle envisageait d’aller à Goa pour un tournage publicitaire récemment, mais nous ne l’avons pas laissée partir car nous voulions la protéger du COVID. Qui savait, elle serait infectée à la maison », a déclaré Chanda.

Ryinku a été vue pour la dernière fois dans la vedette d’Aadar Jain-Jackie Shroff ‘Hello Charlie’ en 2021. En plus d’agir dans des films, elle a également travaillé dans la série télévisée ‘Chidiyaghar’, ‘Meri Haanikarak Biwi’, entre autres.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments