Ryan Reynolds et Rob McElhenney rêvent d’amener Wrexham en Premier League | Actualités footballistiques

Ryan Reynolds et son copropriétaire de Wrexham, Rob McElhenney, rêvent de faire entrer le club gallois de cinquième niveau en Premier League.

Les acteurs basés aux États-Unis effectuent leur première visite à Wrexham depuis qu’ils ont acquis 100% du club de la Ligue nationale en février.

Reynolds et McElhenney ont vu Wrexham perdre 3-2 à Maidenhead mardi quelques heures seulement après avoir volé au Royaume-Uni et regarderont leur premier match à domicile à l’hippodrome contre Torquay samedi.

Sous un ciel sombre et pluvieux jeudi, le duo a rencontré les médias pour la première fois dans la tribune principale du club.

Reynolds et McElhenney ont souligné leur détermination à ce que Wrexham – formé en 1864 et le troisième plus ancien club de football professionnel au monde – rejoigne l’élite du football anglais.

La star de Deadpool, Reynolds, a déclaré: « Nous avons été surpris de voir à quel point mes amis et ma famille sont émotionnellement investis dans cela. C’est quelque chose d’incroyablement contagieux.

« Cela a été difficile car cela fait plus d’un an (depuis leur offre d’achat de Wrexham en septembre 2020) à regarder de loin et à suivre sur les réseaux sociaux.

« Je ne prétends pas être un expert du football, mais je vois la beauté du fan et je la vois à travers les autres.

« Nous mentirions si le rêve n’était pas la Premier League. Nous voulons revenir en Football League et continuer notre ascension. »

Image:
McElhenney et Reynolds voient un grand potentiel à Wrexham

Wrexham, avec le nouveau manager Phil Parkinson à la barre, a fait un début de saison médiocre après un investissement estival substantiel.

Les Red Dragons sont 11e de la Ligue nationale après seulement quatre victoires lors de leurs 11 premiers matchs.

« Pourquoi ne pas rêver grand ? » a déclaré McElhenney, le créateur et star de la série télévisée humoristique américaine Il fait toujours beau à Philadelphie.

« La promotion et la relégation, ce sont de gros enjeux. C’était la clé de tout. Ce n’est pas quelque chose auquel nous sommes habitués chez nous.

« Le club est dans cette ligue depuis 13 ans et certaines choses vont devoir changer.

« Des gens formidables ont maintenu le club en vie pendant cette période, mais nous allons faire quelques ajustements pour répondre aux changements nécessaires. »

Le couple, qui occupe le devant de la scène dans un nouveau documentaire d’accès toutes zones sur le club, insiste sur le fait qu’ils sont à Wrexham pour le long terme.

Les deux ont ri lorsqu’on les a interrogés sur le temps humide qui les a accueillis dans le nord du Pays de Galles.

Les coprésidents de Wrexham, Rob McElhenney et Ryan Reynolds, lors de leur première apparition dans les médias britanniques à l'hippodrome.
Image:
McElhenney et Reynolds ont rencontré les médias jeudi

Reynolds a plaisanté en disant qu’il était habitué à ce qu’il « vienne de Vancouver », tandis que McElhenney, né à Philadelphie, a déclaré qu’il « se sentait comme à la maison ».

« Nous voulions acheter un club qui avait une histoire et un lien avec la communauté », a déclaré McElhenney, qui a admis avoir réalisé un rêve d’enfance en entrant sur le terrain du club qu’il possédait et en participant à une séance de tirs au but avec les joueurs de Wrexham.

« Quand nous avons regardé les clubs, la liste est devenue de plus en plus petite et rien ne s’est approché de Wrexham.

« Le sol ressemble à une cathédrale et plein de l’esprit des gens qui l’ont été auparavant.

« Ce club est là depuis 160 ans alors qu’aucun de nous n’était en vie et il sera là dans 160 ans. »

Lors des tirs au but, Reynolds a déclaré: « Rob en a eu un. Je portais des patins à glace, ce qui était un geste stupide dès le départ.

« J’ai adoré chaque seconde d’être ici. J’ai adoré regarder le club (à Maidenhead) et ça va basculer ici samedi.

« Nous voulons sentir ce tonnerre, je pense que ça va être assez spécial.

« Nous pensons que le ciel est la limite et la fin parfaite pour cette saison est la promotion. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *