Ryan Palmer rejoint le classement à trois au sommet du classement de Byron Nelson à mi-parcours |  Nouvelles du golf

Veuillez utiliser le navigateur Chrome pour un lecteur vidéo plus accessible

Regardez la meilleure action du jour 2 de l’AT&T Byron Nelson vendredi.

Regardez la meilleure action du jour 2 de l’AT&T Byron Nelson vendredi.

Ryan Palmer a tiré le score le plus bas du deuxième tour, tirant un 62 vendredi pour rejoindre une égalité à trois au sommet du classement de 36 trous à l’AT&T Byron Nelson au Texas.

L’Américain de 45 ans, qui a remporté pour la dernière fois une épreuve individuelle de la PGA en 2010 au Sony Open d’Hawaï, a été sans faille dans sa performance de 10 oiselets sans boguey qui l’a propulsé jusqu’à 15 sous au TPC Craig Ranch.

Dans un peloton où 19 joueurs sont à 10 sous ou mieux en deux tours, Palmer est à égalité avec l’Anglais David Skinns – qui a inscrit un record de 63 vendredi – et le leader du premier tour, Sebastian Munoz de Colombie, qui a marqué un 69 un jour après avoir marqué l’histoire du PGA Tour avec un fulgurant 60 lors de son premier tour.

Ryan Palmer salue la foule après son deuxième tour de 62 à l'AT&T Byron Nelson

Ryan Palmer salue la foule après son deuxième tour de 62 à l’AT&T Byron Nelson

La recrue du circuit Justin Lower occupe la quatrième place, sa meilleure position après n’importe quel tour en carrière, un coup en arrière après un deuxième tour de 66. Il est suivi par le Sud-Africain Charl Schwartzel (65) à 13 sous.

Trois joueurs sont à égalité en sixième position, à seulement trois coups de la tête, Justin Spieth (65), le Chilien Joaquin Niemann (65) et le tenant du titre KH Lee (68) de Corée du Sud.

Palmer, originaire d’Amarillo, au Texas, a commencé à jouer sur le neuf de retour et s’est enflammé avec une séquence de six oiselets sur sept trous, en commençant par le 12e trou par-5.

Il a terminé en beauté avec quatre autres birdies à l’avant, les trous 3, 5 et 6, ainsi que son dernier de la journée à 9. Le tour a été l’un de ses meilleurs résultats en carrière (61 au deuxième tour de l’Humana 2015 Défi).

“Aujourd’hui, il s’agissait de savoir qu’il fallait tirer bas, faire un bon numéro juste pour rester à distance de frappe”, a déclaré Palmer. “Vous ne savez jamais quand vous allez attraper la foudre comme ça, et faire 10 birdies aujourd’hui est une sensation incroyable, surtout devant certains fans, amis et famille.

“Alors j’aime où nous en sommes, j’aime ce que [caddie] Randy Smith et moi faisons et certains des meilleurs coups roulés que j’ai fait aussi.”

La recrue du circuit Skinns, 40 ans, a également récolté 10 birdies et son seul défaut – un bogey au 6e trou par-4 – l’a empêché de détenir la tête du tournoi.

“Je l’ai bien conduite hier et j’ai senti que je pouvais refaire la même chose aujourd’hui et je l’ai fait et j’ai fait une belle course là-bas au milieu où je crois que j’en ai fait cinq d’affilée, dont c’est l’une d’entre elles où vous venez – vous le sentez”, a déclaré Skinns, attribuant un changement de pilote mercredi pour son jeu torride jusqu’à présent.

Bien qu’il soit retombé en tête du peloton vendredi, Munoz a sauvé sa manche avec quatre birdies à l’avant après un 1-over back nine pour commencer sa manche. Le joueur de 29 ans est à la recherche de sa deuxième victoire en carrière en PGA.

Spieth, quant à lui, cherche à remporter son deuxième tournoi consécutif en autant de départs après avoir remporté RBC Heritage en avril en séries éliminatoires. Le 13 fois vainqueur de la PGA a livré huit birdies et un bogey vendredi.

Scottie Scheffler, premier du dernier classement mondial, fait partie d’un groupe de huit joueurs à moins de 9 ans après un 68 vendredi. Il a été blessé par un triple bogey 7 sur le n°13.

La ligne de coupe de 5 sous équivaut au plus bas de la saison de la PGA, avec 13 joueurs rentrant chez eux vendredi malgré des scores de 4 sous.

Obtenez les meilleurs prix et réservez une partie sur l’un des 1 700 parcours au Royaume-Uni et en Irlande