Russie : la GRC enquête sur une attaque présumée contre l’ambassade d’Ottawa

La GRC a lancé une enquête sur une prétendue attaque au cocktail Molotov à l’ambassade de Russie à Ottawa la semaine dernière.

L’ambassade, située sur la rue Charlotte, a publié des images granuleuses sur les réseaux sociaux qui, selon elle, montrent qu’un “engin incendiaire” a été lancé sur le terrain de l’ambassade juste après minuit le 12 septembre. Personne n’a été blessé.

“Notre évaluation est qu’il s’agit d’une tentative d’acte terroriste, qui doit faire l’objet d’une enquête en bonne et due forme et l’auteur doit être traduit en justice”, a déclaré l’ambassade dans un communiqué.

La GRC a indiqué mardi que certains de ses membres se sont rendus à l’ambassade pour « obtenir des informations pertinentes ».

Cela survient après que le ministère russe des Affaires étrangères a convoqué l’ambassadeur du Canada pour montrer sa frustration face à la réponse de la police à l’incident présumé.

“La GRC travaille en étroite collaboration avec un certain nombre de partenaires pour remplir son mandat en matière de protection des personnes désignées, des propriétés diplomatiques étrangères et pour fournir un soutien aux policiers compétents au besoin”, a déclaré la GRC dans un communiqué. “La GRC adapte constamment sa posture de protection en fonction des évaluations actuelles des menaces et des risques, afin d’assurer un niveau de protection adéquat pour toutes les personnes et les biens que nous protégeons, y compris l’ambassade de Russie.”

Dans un communiqué, Adrien Blanchard, porte-parole de la ministre des Affaires étrangères du Canada, Mélanie Joly, a déclaré que “la violence et le vandalisme ne sont pas acceptables”, ajoutant que le bureau de Joly suit la situation de près.

La police d’Ottawa a déclaré qu’aucun rapport sur l’incident n’avait été déposé.