Roundup : Pfizer finalise l’acquisition de ResApp et d’autres informations

Pfizer finalise l’achat de ResApp pour plus de 115 millions de dollars

Le géant biopharmaceutique Pfizer a finalisé son acquisition de la start-up de santé numérique ResApp, cotée à l’ASX, pour 179 millions de dollars australiens (116 millions de dollars), selon l’Université du Queensland.

ResApp, basé à Brisbane, a développé une application mobile qui analyse les sons de la toux et diagnostique les maladies respiratoires, notamment l’asthme, la pneumonie, la bronchiolite, le croup et la maladie pulmonaire obstructive chronique. La société a également récemment démontré la capacité de son application à diagnostiquer le COVID-19.

Approuvé pour une utilisation en Australie et en Europe, ResAppDx peut être intégré aux plateformes de télésanté, aux services d’urgence et aux établissements de soins primaires.


Un nouveau centre soutenu par le NHMRC appliquera l’IA à la classification des risques de cancer du sein

Une approche basée sur les risques utilisant l’IA sera appliquée à un nouveau centre de dépistage du cancer du sein lancé à l’Université de Melbourne.

Soutenu par le National Health and Medical Research Council (NHMRC), la principale autorité statutaire australienne pour la recherche médicale, le My Breast Cancer RISK Center (MyBRISK) utilisera l’IA pour analyser des millions de mammographies afin d’identifier “des facteurs de risque basés sur la mammographie plus puissants”.

Ces mesures automatisées, combinées aux antécédents familiaux, au mode de vie et aux tests génétiques, permettront aux tests de mieux classer les femmes de tous âges en termes de risque de cancer du sein, a déclaré l’université dans un communiqué de presse.

Comme les outils actuels d’évaluation du risque de cancer du sein sont réputés “lourds et manquent de précision”, ce nouveau centre d’excellence en recherche du NHMRC vise à “créer des voies pour un dépistage personnalisé plus efficace”.

MyBRISK est une collaboration entre l’Université de Melbourne, l’hôpital St Vincent de Melbourne, l’Université Monash, l’Université d’Australie occidentale, l’Université de technologie du Queensland et le Cancer Council Victoria.


Un outil numérique réduit les erreurs de médication dans les hôpitaux pour enfants : recherche

Une nouvelle recherche à Sydney a démontré comment l’utilisation d’un système de gestion électronique des médicaments (eMeds) peut aider à réduire les erreurs de médication dans les hôpitaux pour enfants.

Menée par l’Université Macquarie, le Sydney Children’s Hospital et eHealth NSW, l’étude a impliqué l’examen de plus de 43 000 ordonnances de médicaments pour environ 8 000 patients pédiatriques.

eMeds, qui est maintenant utilisé dans 200 hôpitaux de la Nouvelle-Galles du Sud pour prescrire, délivrer et fournir des médicaments aux patients, a été développé par eHealth NSW. La technologie aide également à surveiller les interactions et les doses et fournit des alertes de sécurité pour éviter les erreurs.


L’hôpital universitaire de Townsville met en œuvre les solutions de stockage de données de Dell

L’hôpital universitaire de Townsville (TUH), un hôpital tertiaire de référence dans le nord du Queensland, a déployé des solutions de stockage de données de Dell Technologies pour améliorer le partage d’informations et la qualité des soins.

Selon un communiqué de presse, l’hôpital a adopté Dell PowerStore, une plate-forme de stockage unique qui fournit un stockage par blocs et un lac de données centralisé. Il est devenu la base de ses systèmes de gestion de service et de rapports sur les flux de patients, entraînant une « croissance significative » des médias cliniques et a permis au personnel d’effectuer des rapports en temps quasi réel au lieu d’un traitement par lots.

TUH a également mis en œuvre Dell PowerScale, qui fournit un référentiel unique pour les données non structurées.

“Ensemble, les nouvelles solutions de stockage offrent à TUH des performances supplémentaires, une redondance, une évolutivité et une flexibilité améliorées”, a déclaré Dell dans un communiqué.