Skip to content

RNLI blâme les touristes pris au piège et les selfies sur la plage alors que les appels doublent pendant la période des fêtes en quatre ans

Tnos prétendants chasseurs de selfies de plage sur des tronçons périlleux de la côte ont contribué à presque doubler les appels à la RNLI pendant la période des fêtes.

L'organisme de bienfaisance de sauvetage a révélé qu'il était désormais 600% plus occupé pendant les vacances de Noël qu'il y a 40 ans – avec des lancements également passés de 85 en 2014 à 155 en 2018.

Les équipes de secours ont signalé que cette augmentation semble être liée au nombre croissant de personnes visitant la côte pour une pause, qui ne connaissent pas les dangers auxquels elles peuvent faire face.

Alors qu'une source commune d'appels dans les années 80 était les bateaux de pêche assiégés, les embarcations de sauvetage sont désormais plus susceptibles d'être déployées auprès des touristes pris au piège par la marée, a déclaré l'organisme de bienfaisance.

On pense que l'essor des médias sociaux a peut-être inspiré les visiteurs à rechercher des sites de beauté pour servir de toile de fond à une photo de Noël en famille qu'ils peuvent publier en ligne.

Cependant, bien qu'une grande étendue de sable puisse être séduisante comme cadre pour un selfie festif, la marée changeante peut laisser des zones de la plage impraticables en quelques minutes.

«Nous pensons que de plus en plus de personnes restent dans le pays pendant la période des fêtes; de plus en plus de gens vont au bord de la mer et ne sont pas conscients des dangers de la mer », a déclaré un porte-parole de la RNLI. Télégraphe.

«Nous avons eu beaucoup de vent récemment et les gens savent que le vent est dangereux, mais un jour d'hiver calme, les gens pensent qu'il est beau et sûr, ils se promènent dans le promontoire et, selon les chiffres, il y a beaucoup de gens qui ne sont pas nécessairement dans l'eau mais sont au bord d'une falaise, marchant, quelque chose comme ça.

«Avec les téléphones-appareils photo de nos jours, les gens sortent et veulent une belle photo du jour de Noël, ils veulent un joli selfie familial (mais se retrouvent en difficulté).

Il a ajouté: "Même si vous remontez cinq ans en arrière, des appareils photo avec selfies sont entrés et vous avez ensuite tout votre Instagram et tout pour vos meilleures photos – tout le monde a des moyens et des motivations différents pour visiter la côte."

Le RNLI s'attend à ce que Noël soit tout aussi mouvementé pour ses équipes de bénévoles et a lancé une campagne de financement pour aider à préserver son avenir.

Phil Eaglen, un bénévole de l'équipage de Wells, a déclaré: "Le RNLI a connu un manque de fonds, mais nous sauvons plus de personnes que jamais."