Skip to content

Daniel Acker | Bloomberg | Getty Images

Les actions de la société de cosmétiques Revlon ont bondi de plus de 7% après que Bloomberg a annoncé qu'elle retenait les services de conseillers de Goldman Sachs pour envisager une vente éventuelle de tout ou partie de ses activités.

Un accord n'a pas encore été conclu, mais Revlon explore toutes les options qui s'offrent à lui, a déclaré à Bloomberg une personne familiarisée avec le sujet.

Plus tôt ce mois-ci, la société a reçu un prêt garanti de premier rang de quatre ans d'une valeur de 200 millions de dollars pour l'aider à financer ses activités.

L'entreprise se débattait et l'argent était nécessaire pour aider Revlon à innover et se préparer au refinancement de ses autres dettes. La société, détenue majoritairement par MacAndrews & Forbes de Ronald Perelman, a une dette de plus de 3 milliards de dollars au bilan.

La semaine dernière, la perte nette du deuxième trimestre a été réduite à 63,7 millions de dollars, contre 122,5 millions de dollars un an auparavant. Mais les ventes nettes ont chuté de 6% pour atteindre 570,2 millions de dollars, pénalisées par la baisse des ventes de ses marques plus petites. Les liquidités de la société se sont améliorées pour passer de 108 millions de dollars à la fin du deuxième trimestre à 260 millions de dollars la semaine dernière.

Dans un rapport daté du 10 mai, Revlon a annoncé qu'elle avait prolongé d'un an l'échéance d'un prêt de 41,5 millions de dollars d'avril 2019, et que la société a également révélé que ses liquidités étaient tombées en dessous du seuil requis par l'un de ses prêts.

Même si Revlon est ouvert à l’acquisition, il n’est pas certain qu’une entreprise soit intéressée. Les autres acteurs du marché de masse des produits cosmétiques colorés ont également rencontré des difficultés, les acheteurs se tournant de plus en plus vers des points de vente comme Sephora et Ulta Beauty pour leurs produits, ou des startups en ligne comme Glossier.

Le distributeur de cosmétiques Coty a acquis Covergirl de Proctor & Gamble pour 12 milliards de dollars en 2015, mais avait annoncé plus tôt cette année qu’il réduirait les actifs de P & G à hauteur de 3 milliards de dollars. En juillet, L'Oréal a annoncé un ralentissement des ventes en Amérique du Nord, enregistrant une baisse de 1,1%.

L'action de Revlon a chuté de 37% depuis janvier et sa capitalisation boursière est de 825 millions de dollars.

Revlon n'était pas immédiatement disponible pour commenter.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *