Retards de voyage : les compagnies aériennes canadiennes et les aéroports en tête de liste mondiale

MONTRÉAL –

Les compagnies aériennes et les aéroports canadiens ont remporté les premières places en matière de retards de vol au cours du long week-end de juillet, plus que presque tous les autres dans le monde.

Air Canada s’est classée au premier rang des retards samedi et dimanche qui ont affecté plus de 700 voyages au total, soit environ les deux tiers de ses vols, selon le service de suivi FlightAware.

WestJet et sa filiale budgétaire Swoop se sont classés troisième et quatrième pour les retards samedi.

L’aéroport Pearson de Toronto a revendiqué la deuxième place dimanche après l’aéroport chinois de Guangzhou, tandis que Montréal s’est classé sixième, les deux enregistrant une proportion plus élevée de décollages tardifs que les principaux aéroports de Londres et d’Amsterdam.

Air Canada a annoncé la semaine dernière qu’elle réduirait de plus de 15% son horaire d’été, soit près de 10 000 vols en juillet et août, alors que le réseau aérien du pays s’affaisse sous une recrudescence écrasante des voyages.

Débutant la haute saison des voyages, le long week-end de la fête du Canada a vu des scènes de longues files d’attente et de labyrinthes de bagages inonder les médias sociaux alors que les aéroports du monde entier étaient aux prises avec des terminaux débordés après deux ans de demande refoulée.


Ce rapport de La Presse canadienne a été publié pour la première fois le 4 juillet 2022