Skip to content
Remettre la Ryder Cup à 2021 serait un bon choix, dit McIlroy

PHOTO DE DOSSIER: 17 mai 2020; Juno Beach, FL, États-Unis; Rory McIlroy de l'équipe de l'American Nurses Foundation joue un coup d'un bunker sur le deuxième trou pendant le soulagement de conduite TaylorMade pris en charge par UnitedHealth Group le 17 mai 2020 au Seminole Golf Club à Juno Beach, en Floride. Crédit obligatoire: Mike Ehrmann / Pool Photo via USA TODAY Network

(Reuters) – Le numéro un mondial Rory McIlroy pense que la Ryder Cup n'aura probablement pas lieu cette année et reporter l'épreuve biennale de match play à 2021 en raison de la pandémie de COVID-19 serait la bonne décision à prendre.

Le calendrier du golf a été décimé par l’épidémie de coronavirus, avec trois des quatre tournois majeurs du sport reprogrammés et le British Open annulé.

La Ryder Cup devrait avoir lieu du 25 au 27 septembre à Whistling Straits dans le Wisconsin, mais les fans seront certainement invités à ne pas y assister.

"Mon intuition personnelle est que je ne vois pas comment cela va se produire, donc je ne pense pas que cela se produira", a déclaré McIlroy, 31 ans, à la BBC.

«Je pense que la majorité des joueurs aimeraient le voir repoussé jusqu'en 2021 afin qu'ils puissent jouer devant la foule et avoir l'atmosphère qui rend la Ryder Cup si spéciale.

«Les joueurs sont ceux qui font la Ryder Cup. S'ils ne sont pas à bord et ne veulent pas jouer, il n'y a pas de Ryder Cup. Je le vois repoussé jusqu'en 2021 et, honnêtement, je pense que ce sera le bon choix. »

McIlroy a précédemment déclaré que l'absence de spectateurs ruinerait le spectacle de la Ryder Cup, tandis que le capitaine de l'équipe européenne Padraig Harrington a admis qu'il serait pour le plus grand bien du sport que l'événement ait lieu cette année, même avec des galeries vides.

Le golf professionnel est suspendu depuis mars mais le PGA Tour espère reprendre sa saison avec le Charles Schwab Challenge en juin.

Reportage par Arvind Sriram à Bengaluru, édité par Pritha Sarkar

Nos normes:Les principes du Thomson Reuters Trust.