REGARDER | L’ancien avocat de Trump Michael Cohen libéré après 3 ans de confinement

Michael Cohen, l’ancien avocat personnel et fixateur de l’ancien président américain Donald Trump, a quitté le tribunal fédéral en homme libre lundi à la fin de sa peine de trois ans pour violations du financement de campagne et autres crimes.

Cohen, 55 ans, a déclaré aux journalistes devant le tribunal de district américain de Manhattan qu’il était resté en liberté surveillée pendant trois ans et avait l’intention de travailler avec les forces de l’ordre pour « s’assurer que les autres sont tenus responsables de leurs actes sales et que personne n’est jamais considéré comme supérieur. la loi ».

Quelques minutes plus tard, il a tweeté une photo de lui souriant alors qu’il montrait ses papiers de libération.

« Voilà à quoi ressemble enfin la liberté ! » Cohen a déclaré sur Twitter à côté d’une photo de lui, ses cheveux grisonnants et portant une veste d’hiver noire et un jean bleu. Il était assis derrière le volant d’une voiture.

Cohen, qui s’est représenté tout au long de la procédure pénale, a plaidé coupable en décembre 2018 d’actes répréhensibles de financement de campagne, d’évasion fiscale et d’autres violations.

Les effets dévastateurs de Covid-19 sur la population carcérale américaine ont entraîné la libération anticipée de Cohen d’un établissement fédéral de l’État de New York. Il avait passé un peu plus d’un an dans la prison d’Otisville, New York, avant d’être renvoyé dans son appartement de luxe de Park Avenue pour purger le reste de sa peine.

Il avait cherché à mettre fin à son confinement à domicile le 29 mai, environ six mois plus tôt, affirmant qu’il avait effectué des centaines d’heures de travail et de cours alors qu’il était enfermé avec de nombreux autres détenus en col blanc à Otisville, à environ 120 km au nord-ouest de son appartement.

Mais un juge fédéral a rejeté sa demande, ordonnant qu’il reste confiné à son domicile jusqu’au 22 novembre, reflétant plus de cinq mois de crédits pour bonne conduite.

(Reportage supplémentaire par Barbara Goldberg; Montage par Angus MacSwan)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *