REGARDER: La police et les manifestants se bagarrent à Berlin alors que des milliers de personnes protestent contre la décision du tribunal annulant le plafond de loyer de la ville

Pas moins de 10 000 personnes sont descendues dans les rues de la ville jeudi, a rapporté le journal local Berliner Zeitung, avec de nombreux claquements de couvercles de casseroles comme une forme de protestation bruyante et un appel à l’attention.

Mais les manifestations en grande partie pacifiques ont ensuite tourné à la violence alors que les foules ont convergé vers une zone près de la station de métro Hermannplatz dans le centre de la capitale, où certains se sont affrontés avec la police.

Les manifestants ont ensuite marché dans la rue Kottbusser, où ils ont été accueillis par des agents en tenue anti-émeute et des affrontements ont éclaté après qu’on leur aurait demandé de nettoyer la zone.

Des images publiées sur les réseaux sociaux montrent des manifestants confrontés avec colère à la police qui les a repoussés. Plusieurs arrestations ont été effectuées.

Une autre vidéo a montré qu’une personne a commencé à frapper la police alors qu’il s’approchait d’une file d’officiers et de véhicules blindés, tandis que d’autres images montraient des flics maltraitant un manifestant et le frappant au sol.

Certaines personnes auraient jeté des bouteilles sur la police, qui a utilisé du gaz poivré dans le but de contrôler la foule, selon Der Tagesspiegel. Un journaliste aurait également été blessé dans le fracas.

Les manifestations surviennent après des années de débat sur le plafond des loyers de Berlin, ce qui signifie que 90% des appartements de la ville sont restés à leur niveau de juin 2019 pendant cinq ans. En novembre, le gouvernement de l’État a menacé les propriétaires d’amendes s’ils ne réduisaient pas les loyers excessivement élevés conformément au gel, entré en vigueur en février 2020.

Cette décision visait à lutter contre la flambée des loyers de Berlin, qui, selon la Fondation allemande pour la propriété (ZIA), a augmenté de 27% de 2013 à 2019. Cependant, jeudi, le gel des loyers a été déclaré nul et non avenu par des juges constitutionnels qui ont déclaré que la loi de l’État empiétait sur Fédération de légsilation.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cette histoire!

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments