Redraft NBA 2020 bien trop tôt : LaMelo Ball se hisse au premier rang ; James Wiseman tombe

C’est peut-être difficile à croire, mais le 18 novembre marque le premier anniversaire du repêchage de la NBA 2020.

S’il serait injuste de lancer le mot B (« buste ») et de critiquer durement certains joueurs à ce stade de leur carrière, il n’est pas trop tôt pour regarder ce qui était et penser à ce qui aurait pu être.

Dans cet esprit, sept membres du personnel de The Sporting News se sont réunis à l’occasion de l’anniversaire du repêchage de la NBA 2020 pour organiser une refonte de la loterie.

PLUS : notes du repêchage de la NBA 2020 pour chaque choix de première ronde

Pour cet exercice, nous nous sommes concentrés moins sur l’ajustement et plus sur les joueurs méritant d’être sélectionnés en fonction de ce que nous avons vu d’eux jusqu’à présent. C’est pourquoi vous verrez quelqu’un comme LaMelo Ball aller plus haut dans la nouvelle version que dans la version originale.

Pas d’accord avec notre commande ? Faites le nous savoir!

Pass Ligue NBA : Inscrivez-vous pour débloquer des jeux hors marché en direct (essai gratuit de 7 jours)

Redraft NBA 2020

(NBA Getty Images)

N°1 : LaMelo Ball, Timberwolves

Choix d’origine : Anthony Edwards

La recrue de l’année 2021, le potentiel de Ball pour être une superstar dans cette ligue était assez clair dès le premier jour. Ce n’est pas souvent que vous voyez une moyenne de 20 ans de 19 points, sept rebonds et sept passes décisives, mais c’est exactement ce que Ball fait cette saison. S’il est aussi bon au début de sa deuxième saison, imaginez à quel point il le sera une fois qu’il entrera dans la perfection. Cela seul est le n ° 1 digne d’être choisi.

— Gilbert McGregor (@GMcGregor21)

N°2 : Anthony Edwards, guerriers

Choix d’origine : James Wiseman

Dois-je vraiment expliquer ce choix ? Pas de surprise, Ball est devenu n ° 1, mais Edwards s’est rapidement avéré être quelqu’un qui pourrait un jour mener la ligue en matière de marqueurs. Il a clôturé sa saison recrue sur une note solide et a déjà réalisé des performances explosives cette saison, perdant notamment 48 points sur les Warriors. Je suis un croyant d’Edwards.

— Scott Rafferty (@crabdribbles)

N°3 : Tyrese Haliburton, Frelons

Choix d’origine : Boule LaMelo

Ball, Edwards et Haliburton ont terminé un-deux-trois dans les résultats du vote de la recrue de l’année, alors gardons le même ordre ici. L’arrière des Kings s’est rapidement avéré être un formidable meneur de jeu (5,3 passes décisives par match en tant que recrue) et un tireur extérieur (plus de 40 % sur plus de 300 tentatives à 3 points en carrière). Il convient parfaitement à n’importe quelle rotation en zone arrière car il peut jouer le rôle de meneur, mais il n’a pas besoin du ballon pour avoir un impact. Qui ne voudrait pas d’un gars comme Haliburton dans son équipe ?

— Jordan Greer (@jordangreer42)

N°4 : Cole Anthony, taureaux

Choix d’origine : Patrick Williams

Autrefois la recrue la mieux classée de sa classe, Anthony commence à montrer des signes de ce talent après avoir glissé en dehors de la loterie. Il connaît un début de saison torride, affichant 20,2 points, 6,6 rebonds et 5,6 passes décisives par match.

— Alex Novick (@ANov_SN)

N°5 : Saddiq Bey, Cavaliers

Choix d’origine : Isaac Okoro

Il a peut-être connu des débuts difficiles au cours de la deuxième année, mais Bey a prouvé son potentiel 3-et-D lors de sa première saison qui lui a permis de remporter les honneurs de la première équipe All-Rookie. Le produit Villanova ressemble à un pro de bout en bout et a une longue carrière dans la NBA devant lui.

– Kyle Irving (@KyleIrv_)

(Getty Images)

N° 6 : Desmond Bane, Hawks

Choix d’origine : Onyeka Okongwu

Vous ne pouvez jamais avoir trop de gars 3-et-D, et Bane est tout simplement parfait, quelle que soit l’équipe. Il peut défendre à un niveau élevé et n’a pas besoin du ballon dans ses mains offensivement pour contribuer. Juste le choix parfait à ce stade du projet.

—Carlan Gay (@TheCarlanGay)

N° 7 : Patrick Williams, Pistons

Choix d’origine : Killian Hayes

OK, donc je sais qu’il est blessé. Mais Williams avait tout l’air du rôle dans la Summer League en tant que « joueur de deuxième année qui est bien trop bon pour jouer dans la Summer League ». Williams a l’avantage défensif le plus élevé de tous dans ce repêchage, et si son attaque se rattrape, il pourrait être un choix de coup de circuit. Je suis légitimement stupéfait qu’il descende plus bas dans une nouvelle rédaction, et j’appelle le reste de mes estimés collègues pour l’avoir laissé glisser.

– Michée Adams (@MicahAdams13)

N° 8 : James Wiseman, Knicks

Choix d’origine : Obi Toppin

Wiseman a eu de la malchance pour commencer sa carrière, mais n’oublions pas qu’il était en considération pour le choix n ° 1 avec Ball et Edwards. Avec sa taille, ses compétences et ses instincts en tant que 7 pieds, Wiseman a tellement de place pour devenir un joueur percutant dans la ligue. Vous vous souvenez du rôle clé qu’a joué Deandre Ayton lors de la finale de Phoenix ? Wiseman peut avoir un impact similaire sur toute la ligne.

– McGregor

N° 9 : Tyrese Maxey, sorciers

Choix d’origine : Deni Avdija

Le temps de jeu était difficile à trouver pour Maxey lors de sa saison recrue, mais il profite au maximum du fait que Ben Simmons est loin de l’équipe cette saison. Il a commencé dans les 15 matchs dans lesquels il est apparu à ce stade, avec une moyenne de 17,5 points, 4,4 passes décisives et 3,7 rebonds sur des intervalles de tir de 0,518 / 0,420 / 0,875. Maxey est un seau ambulant.

— Rafferty

N°10 : Isaiah Stewart, Soleils

Choix d’origine : Jalen Smith

Cela peut vous surprendre, mais parmi toutes les recrues de la classe de repêchage 2020, Stewart est le leader actuel des parts gagnantes. (Oui, il est même au-dessus de Ball et Haliburton.) « Beef Stew » a mené ce groupe au rebond alors qu’il n’avait joué que 21,4 minutes par match en tant que recrue, engloutissant des planches avec sa motricité et son physique élevés. Il est peut-être sous-dimensionné à 6-8, mais c’est un véritable perturbateur dans la peinture.

– Greer

(Getty Images)

N°11 : Devin Vassell, Spurs

Choix d’origine : Devin Vassell

Vassell a eu un peu de mal au cours de son année recrue, mais il montre des signes cette saison d’être un gars 3-et-D toujours haut de gamme. Il semble être un joueur capiteux qui ne fera que s’améliorer dans le système des Spurs.

— Novick

N°12 : Emmanuel Quickley, Rois

Choix d’origine : Tyrese Haliburton

Ils disent que tout est une question d’opportunité, et chaque fois que Quickley a eu cette opportunité, il a prouvé qu’il avait ce qu’il fallait pour être un buteur et un meneur de jeu talentueux dans la ligue. La zone arrière encombrée et la rotation des Knicks ne lui ont pas permis de voir des minutes cohérentes cette saison, mais s’il était dans une situation différente, son nom aurait peut-être été retiré du tableau encore plus tôt dans cette nouvelle rédaction.

– Irving

N°13 : Précieux Achiuwa, Pélicans

Choix d’origine : Kira Lewis Jr.

Parmi les joueurs encore disponibles sur le plateau, Achiuwa pourrait avoir le plafond le plus élevé. Cela peut prendre un certain temps pour qu’il s’épanouisse vraiment dans ce qu’il est projeté d’être, mais si vous rédigez à la loterie, vous avez probablement le temps d’attendre un ou deux prospects.

– Gay

N°14 : Obi Toppin, Celtics

Choix d’origine : Aaron Nesmith

Les dons athlétiques de Toppin restent d’élite, et sa rare combinaison de taille et d’explosivité ne revient pas souvent. À ce stade du repêchage – en grande partie un coup de dés sans garantie – donnez-moi le joueur avec le plafond le plus élevé.

– Adams

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *