Raj Kundra vénère sa fille Samisha lors des célébrations d’Ashtami, les internautes disent “iss tarah bahar ke beti…”

À l’occasion de la célébration d’Ashtami, le mari de Shilpa Shetty, l’homme d’affaires Raj Kundra, a interprété Kanjak Puja avec leur fille Samisha. L’actrice a partagé une adorable vidéo, dans laquelle Raj exécute Puja avant Samisha, et la petite profite de toute l’attention de son père et de son prêtre. Samisha met même ses lunettes de soleil, et cela a ajouté plus de gentillesse à la coutume.

Après avoir exécuté la Puja, Raj s’est lavé, a touché les pieds de Samisha et lui a demandé de le bénir. Shilpa a partagé la vidéo avec la légende : “Kanchika Puja avec mon Mahagauri interne (ne manquez pas les lunettes de soleil). Je vous souhaite à tous – mon #InstaFam, et à tous les petits lakshmis un Ashtami très heureux.”

Voici la vidéo


Dès que Shilpa a partagé la vidéo, certains utilisateurs l’ont trouvée mignonne. Bipasha Basu a réagi avec un emoji. Ronit Roy a écrit : “Il est trop mignon.” Farah Khan a écrit : “Elle apprécie vraiment ça.” Abhimanyu Dasani a écrit : “Adorable”. Alors qu’il y avait une certaine section d’internautes qui se moquaient de Raj à propos de sa controverse sur l’affaire de la pornographie. Un utilisateur a écrit : “Sont des écrans faciaux kaha gya… aaj muh dikha diya.” Un autre utilisateur a écrit : « 900 chuha kha kar billi chali hajj ko ». L’un des utilisateurs a écrit : “Bien, mais tarahe bhar ke beti ki bhi respecte kariye kundra ji.” Un internaute a écrit : “Il n’a pas réfléchi à deux fois quand il a demandé aux filles d’autres personnes de faire partie de son entreprise de films pour adultes.”

Le mois dernier, le mari de l’homme d’affaires de Shilpa Shetty, Raj Kundra, a rompu le silence sur l’affaire pornographique présumée et a célébré sa libération de la prison d’Arthur Road. Raj a écrit une note sur son Twitter avec une photo où il porte un sweat à capuche avec un large verre et un masque facial.

Sur son Twitter, Raj a écrit son sentiment sur l’affaire et a même conseillé aux trolleurs de “se taire”. Kundra a écrit : « Un an aujourd’hui libéré de #ArthurRoad C’est une question de temps. Justice sera rendue ! La vérité sera bientôt connue ! #trolleurs.” Pour les non-initiés, l’homme d’affaires avait été condamné en vertu des sections pertinentes du Code pénal indien, de la loi sur la représentation indécente des femmes (prévention) et de la loi sur les technologies de l’information pour avoir prétendument distribué/transmis des vidéos sexuellement explicites.