Qui est la journaliste Brianna Hamblin et pourquoi est-elle tendance ?

La journaliste de SPECTRUM 1 Brianna Hamblin est félicitée pour son professionnalisme.

Bien qu’il ait été harcelé quelques instants avant de passer en direct à la télévision, Hamblin a réussi à rester calme et calme tout au long de la situation.

Brianna Hamblin est journaliste pour Spectrum News 1Crédit : Brianna Hamblin/Instagram

Qui est la journaliste Brianna Hamblin ?

Hamblin est correspondant pour Spectrum News 1 à Rochester, New York.

Originaire de Stafford, en Virginie, Hamblin est diplômée de l’Université de Virginie où elle a fondé le chapitre de l’Association nationale des journalistes noirs à l’UVA et a reçu le prix Bernard Mayes « pour avoir illustré les idéaux du département d’études des médias ».

Selon sa biographie de Spectrum News, l’une de ses histoires les plus fières était de retour lorsqu’elle a interviewé une femme sans-abri sur les difficultés auxquelles elle était confrontée et un an plus tard, elle a raconté à Hamblin comment son entretien l’a aidée à trouver un emploi et à sortir de la rue.

Pourquoi Brianna Hamblin est-elle tendance ?

Hamblin a commencé à faire des tendances après une vidéo d’elle restant calme et recueillie après avoir été harcelée par des hommes pendant quelques instants avant de passer en direct devant la caméra.

« Au fait, tu es belle », dit un homme avant qu’un autre n’ajoute, « tu es magnifique comme l’enfer, putain. »

Au lieu de s’éloigner, l’un des hommes s’approche de Hamblin et continue d’essayer de discuter avec elle où elle lui dit poliment d' »aller chercher une télévision et de regarder Spectrum News » pour savoir pourquoi elle se tient devant une caméra.

Malgré sa politesse, la conversation s’envenime et l’homme dit : « Tu vois, c’est pourquoi je ne peux pas rester seul avec une femme noire. Parce que je ne supporte pas ces putains de filles blanches. »

Suite à ses commentaires, Hamblin se lasse rapidement de mettre fin à la conversation en disant « D’accord, nous avons terminé ici. Passez une bonne journée. »

À la suite de l’altercation, Hamblin l’a publiée sur Twitter pour lancer une conversation sur le harcèlement que subissent les femmes travaillant dans l’industrie des médias.

Brianna Hamblin peut être vue rester calme lors d

Brianna Hamblin peut être vue rester calme lors d’une altercation avec un homme qu’elle qualifie de « raciste »Crédit : Brianna Hamblin/Twitter

Qu’a dit Brianna Hamblin à propos de l’altercation ?

Hamblin a depuis parlé de la vidéo pour sensibiliser à la façon dont les femmes sont traitées et à quel point ce n’est pas bien.

« Être draguée et harcelée en tant que femme, en particulier en tant que journaliste sur le terrain, arrive si souvent que vous apprenez à vous en servir ou à l’ignorer », a tweeté Hamblin.

« Cette fois, il s’est avéré que cela n’a été enregistré que quelques secondes avant mon coup et il y a BEAUCOUP de problèmes avec ça. »

Hamblin poursuit en soulignant que le premier homme qui a dit qu’elle avait l’air gentille a continué à s’éloigner, ce qui est bien, mais le deuxième homme a poussé la conversation à un niveau inutile.

« L’audace des choses que les hommes me disent ne cesse de m’étonner. Qu’est-ce qui vous fait penser que les femmes veulent qu’on leur parle de cette façon ? En aucun cas ce n’est attachant. C’est inconfortable. C’est dégoûtant. »

Hamblin est allé jusqu’à qualifier le deuxième homme de « raciste » pour ses commentaires.

« Être une femme noire dans cette industrie a ses propres maux de tête, mais il n’est JAMAIS acceptable de dénigrer un groupe de femmes pour » louer « un autre groupe », a-t-elle déclaré.

« Cela montre simplement que vous avez un fétiche dégoûtant basé sur des stéréotypes, ce qui est tout aussi raciste. »

Beaucoup de ses abonnés l’ont félicitée pour le professionnalisme avec lequel elle a géré la situation.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.