Qui es-tu ?  Un sondage indique que 97% des Russes ne peuvent pas nommer un SEUL ATHLÈTE de leur pays aux Jeux olympiques de Tokyo

Le Centre russe de recherche sur l’opinion publique (VTsIOM) a interrogé la population sur la pièce maîtresse à venir, qui aura sa cérémonie d’ouverture vendredi et se poursuivra jusqu’au 8 août.

Selon les résultats, 77% des Russes savent que les Jeux auront lieu – ce qui est un début prometteur – tandis que près des deux tiers (61%) prévoient de suivre l’action dans une certaine mesure.

Le plus grand intérêt sera tourné vers l’athlétisme, avec 33% des Russes qui suivent les Jeux intéressés par les épreuves d’athlétisme.

Viennent ensuite de près les épreuves de piscine (31 %) et de gymnastique rythmique (23 %).

Voir cet article sur Instagram

Une publication partagée par Олимпийский комитет России (@olympic_russia)

Mais selon l’enquête – qui a interrogé 1 600 personnes de plus de 18 ans – le Russe moyen est quelque peu embrumé par les stars de son pays d’origine en compétition au Japon, malgré le déplacement de grands noms tels que le numéro deux mondial du tennis masculin Daniil Medvedev.

En effet, 97% des personnes interrogées n’ont pas pu nommer un seul athlète russe à Tokyo, avec seulement 1% des personnes interrogées parvenant à nommer la triple reine mondiale du saut en hauteur Mariya Lasitskene.

Voir cet article sur Instagram

Une publication partagée par Олимпийский комитет России (@olympic_russia)

Les Russes sont divisés sur les chances de leur pays de figurer parmi les trois premiers au tableau des médailles de Tokyo, avec 57% d’entre eux pensant qu’ils le peuvent – ​​et 22% convaincus qu’ils peuvent même le dépasser.

Une personne interrogée sur dix était pessimiste quant aux chances de sa nation, répondant qu’elle finirait en dehors des cinq premières nations dans le classement des médailles.

La dernière fois aux Jeux de Rio, la Russie est arrivée quatrième avec 56 médailles au total, dont 19 d’or, malgré l’envoi d’une délégation réduite en raison d’un scandale de dopage.

Cet été, la Russie envoie 335 athlètes à Tokyo, qui concourront officiellement en tant que neutres sous la bannière du Comité olympique russe (ROC) après les sanctions imposées par l’Agence mondiale antidopage en raison d’une prétendue falsification des données d’un laboratoire de Moscou.

Voir cet article sur Instagram

Une publication partagée par Олимпийский комитет России (@olympic_russia)

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments