Que faire d’un héritage ?

Vous avez récemment reçu un héritage ou comptez en recevoir un prochainement ? Que la valeur de votre héritage soit grande ou petite, il est important que vous en profitiez au maximum.

Un héritage peut comprendre de l’argent ainsi que des investissements et d’autres actifs, tels que des biens immobiliers. Discuter à l’avance de ce dont vous hériterez et définir des plans sur ce que vous allez faire avec tout argent supplémentaire est plus important que jamais, en particulier dans le paysage économique en évolution rapide d’aujourd’hui.

Même si le taux d’inflation du Canada est passé de 4 pour cent en août à 3,8 pour cent en septembre, il reste bien au-dessus de l’objectif de 2 pour cent de la Banque du Canada, et de nombreux Canadiens continuent de lutter contre un coût de la vie élevé.

Je vous expliquerai ce que vous devez faire après avoir reçu un héritage et vous fournirai quelques conseils utiles sur la façon de gérer l’argent supplémentaire.

QUE FAIRE APRÈS AVOIR REÇU UN HÉRITAGE ?

Le conseil le plus important que je puisse vous donner après avoir reçu un héritage est de ne pas vous précipiter.

Il peut être tentant de dépenser ou d’investir immédiatement l’argent dont vous avez hérité. Selon votre situation familiale, vous avez peut-être été informé de votre héritage à l’avance ou cela peut être un choc total, surtout si le décès de la personne est inattendu.

Idéalement, la personne qui accorde l’héritage devrait avoir rempli la liste de contrôle de planification successorale de l’Agence du revenu du Canada ou avoir travaillé avec un planificateur successoral pour :

  • Créer un testament
  • Nommer les bénéficiaires
  • Planifier leurs funérailles

Il est important de noter que les lois et règlements en matière de succession peuvent varier selon la province et le territoire. Mais généralement, si vous êtes bénéficiaire d’un héritage, vous devez être contacté par un exécuteur testamentaire, le représentant légal désigné pour exécuter un testament.

Ce représentant est chargé de communiquer avec les bénéficiaires, de gérer les formalités juridiques et de transférer l’héritage aux destinataires répertoriés.

Y A-T-IL DES IMPLICATIONS FISCALES ?

L’une des premières choses que vous devrez faire après avoir reçu un héritage est de déterminer votre obligation fiscale ou le montant de votre dette fiscale.

Le Canada n’a pas d’impôt officiel sur les successions et de nombreux actifs, tels que les comptes d’épargne libre d’impôt (CELI), certains versements d’assurance-vie et les biens personnels, peuvent être transmis aux bénéficiaires sans impôt.

Pour les actifs imposables, comme les biens immobiliers ou certains placements, l’ARC prélèvera sa part d’impôts avant de vous laisser le reste de l’argent.

L’exécuteur testamentaire doit vous informer des impôts que vous devez sur votre succession. Si vous n’êtes toujours pas sûr, il est préférable de contacter un fiscaliste pour éviter toute surprise.

COMMENT UTILISER VOTRE HÉRITAGE ?

Vous ne savez pas quoi faire de votre héritage ? Voici quelques façons intelligentes de dépenser ou d’investir cet argent pour en tirer le meilleur parti.

1. Investissez dans des comptes fiscalement avantageux

L’argent provenant d’un héritage au Canada n’est pas considéré comme un revenu imposable. Malgré cela, c’est toujours une bonne idée de consacrer cet argent à maximiser vos cotisations à des comptes fiscalement avantageux, tels que :

  • CELI
  • Régimes enregistrés d’épargne-retraite (REER)
  • Premiers comptes d’épargne logement (FHSA)

Tous ces comptes peuvent être utilisés comme véhicules d’investissement et permettre à votre argent de fructifier dans un compte à impôt différé ou libre d’impôt.

2. Démarrer une entreprise

Avez-vous toujours eu envie de démarrer une entreprise ? Au lieu de demander un prêt aux petites entreprises, risquant potentiellement votre crédit et payant des taux d’intérêt élevés, vous pouvez utiliser votre héritage comme un moyen de démarrer votre parcours entrepreneurial.

Assurez-vous simplement de faire vos recherches et de créer un plan d’affaires solide et réalisable. Vous ne devriez pas vous lancer aveuglément dans une entreprise commerciale.

3. Cotisez au REEE de votre enfant

Ce n’est jamais une mauvaise idée d’investir dans l’avenir de votre enfant en ouvrant ou en cotisant à un régime enregistré d’épargne-études (REEE).

Bien que les cotisations à un REEE ne puissent pas être déduites de votre revenu imposable, ces paiements pourraient vous rendre admissible à la Subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE), qui fournit de l’argent gouvernemental gratuit que votre enfant peut utiliser une fois qu’il a commencé ses études postsecondaires.

4. Mettez de l’argent de côté pour un fonds d’urgence

Un récent sondage commandé par le Régime de retraite des soins de santé de l’Ontario (HOOPP) a révélé que 44 pour cent des participants âgés de 55 à 64 ans ont déclaré avoir moins de 5 000 $ d’épargne.

Que vous soyez dans la vingtaine ou proche de la retraite, il est essentiel de disposer d’un fonds d’urgence pouvant couvrir trois à six mois de frais de subsistance. Si vous tombez malade, êtes blessé, perdez votre emploi ou êtes victime d’autres situations d’urgence, cet argent peut vous aider à faire face à vos factures.

5. Rembourser les dettes à taux d’intérêt élevé

Si vous avez une dette de carte de crédit à taux d’intérêt élevé, une dette personnelle ou un prêt automobile qui implique une dette supérieure à la valeur du véhicule, envisagez de la rembourser avec votre héritage. Rembourser des dettes à taux d’intérêt élevé peut vous faire économiser beaucoup d’argent sur les paiements d’intérêts à long terme.

6. Faites un don à une œuvre caritative

Si vous êtes déjà dans une situation financière solide ou si vous souhaitez simplement redonner, envisagez de faire don de votre héritage à une œuvre caritative. Ce faisant, vous pouvez demander un certain nombre de crédits d’impôt pour œuvres de bienfaisance dans votre déclaration de revenus.

QUELLE EST LA MEILLEURE FAÇON DE GÉRER UN HÉRITAGE ?

Idéalement, la meilleure façon d’utiliser votre héritage est de le placer dans un véhicule d’investissement afin qu’il puisse continuer à croître. Cependant, si vous avez des dettes à taux d’intérêt élevés ou un fonds d’urgence en diminution, il est préférable de vous occuper d’abord de ces éléments.


Christopher Liew est titulaire du CFA Charterholder et ancien conseiller financier. Il rédige des conseils sur les finances personnelles pour des milliers de lecteurs canadiens quotidiens sur son site Web Wealth Awesome.