Skip to content

SEOUL (Reuters) – Qualcomm (QCOM.O) a annoncé mercredi qu’il ferait appel d’une décision d’un tribunal sud-coréen confirmant une amende record de 873 millions de dollars à l’encontre du géant américain des puces pour pratiques commerciales déloyales liées aux licences de brevets et aux ventes de puces de modems.

Qualcomm va faire appel de l'amende antitust sud-coréenne

FILE PHOTO: Une photo de Qualcomm est photographiée au Mobile World Congress (MWC) de Shanghai, en Chine, le 28 juin 2019. REUTERS / Aly Song

La décision de la Haute Cour de Séoul est un revers pour Qualcomm, qui doit faire face aux violations des redevances et aux infractions aux lois antitrust dans le monde entier, y compris un cas en cours intenté par la Federal Trade Commission des États-Unis.

Le juge Noh Tae-ak a rejeté l'appel de la société contre la sanction imposée par la Commission du commerce équitable de Corée (KFTC) en 2016, affirmant que Qualcomm avait abusé de sa position dominante sur le marché.

"Le défendeur exerçait une influence notable sur les fabricants de téléphones mobiles, soit par des relations inéquitables, soit en les rendant dépendants des fournitures de chipsets modernes du défendeur", a déclaré Noh dans sa décision.

Le tribunal a également confirmé certains recours proposés par la KFTC, notamment une ordonnance ordonnant à Qualcomm de ne plus discriminer contre ses concurrents qui cherchaient à utiliser son brevet essentiel sur mobile et à développer des puces de modem concurrentes pour approvisionner les fabricants de smartphones.

Le tribunal a toutefois rejeté les affirmations du régulateur selon lesquelles Qualcomm aurait désavantagé les fabricants de smartphones en signant des contrats de licence «complets», ouvrant ainsi la porte à la possibilité pour la société de continuer à accepter une réduction du prix du téléphone en tant que redevance.

"Nous ne sommes pas d'accord avec la décision du tribunal d'accepter certaines parties de l'ordonnance de la KFTC et nous allons immédiatement faire appel de ces dispositions devant la Cour suprême de Corée", a déclaré le vice-président exécutif de Qualcomm, Don Rosenberg, dans un communiqué.

Qualcomm a déclaré qu’il était "satisfait" que le tribunal ait annulé la décision de la KFTC de renégocier les conditions de licence.

L’organisme de réglementation a refusé de dire s’il allait ou non lancer un appel.

Qualcomm est le premier fournisseur mondial de puces pour téléphones mobiles et tire l'essentiel de ses bénéfices d'un secteur commercial qui invente des technologies et les concède sous licence.

Selon les données IBES de Refinitiv, la société prévoit des revenus compris entre 1,3 milliard et 1,5 milliard de dollars pour ce segment pour le premier trimestre de son exercice, ce qui est supérieur aux attentes des analystes.

Les puces de Qualcomm sont des composants essentiels de nombreux appareils mobiles et l’un des principaux fournisseurs des fabricants sud-coréens de smartphones Samsung Electronics (005930.KS) et LG Electronics (066570.KS), ainsi que Apple Inc (AAPL.O).

Qualcomm a étendu sa relation stratégique avec le leader mondial des smartphones Samsung et a conclu en août un nouvel accord de licence de brevet d'une durée de cinq ans avec LG, même après la décision de la KFTC.

«Cette décision n’affectera pas vraiment ni n’affaiblira le statut de Qualcomm sur le marché, car nous entrons dans l’ère de la 5G et Qualcomm est l’une des rares entreprises pouvant fabriquer des puces de modem 5G», a déclaré Park Sung-soon, analyste chez Cape Investissement et valeurs mobilières.

"Les fabricants de combinés et les entreprises de télécommunication devront toujours compter énormément sur les produits de Qualcomm, quelles que soient leurs pratiques commerciales supposées déloyales."

Reportage par Heekyong Yang; rapports supplémentaires de Stephen Nellis; Écrit par Ju-min Park; Édité par Stephen Coates

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *