PV Sindhu mène la campagne de l’Inde lors des finales de la tournée mondiale ;  Focus sur Lakshya, Satwik-Chirag aussi

PV Sindhu cherchera à s’assurer que sa course constante rapporte un titre, tandis que tous les regards seront également tournés vers Lakshya Sen en pleine croissance et le duo masculin en double de Satwiksairaj Rankireddy et Chirag Shetty alors qu’ils font leurs débuts au début de la finale du BWF World Tour. ici mercredi. Ce sera la meilleure représentation jamais enregistrée pour l’Inde lors du tournoi de fin d’année avec jusqu’à sept d’entre eux se qualifiant pour l’événement de 1 50 000 USD.

À l’exception du double mixte, les Indiens concourent dans toutes les autres catégories avec Ashwini Ponnappa et N Sikki Reddy, qui ont été sélectionnés après la fin de l’Open d’Indonésie la semaine dernière, qui devrait représenter le pays dans l’épreuve du double féminin. Seule Indienne à remporter le prestigieux titre en 2018, la championne du monde en titre Sindhu était finaliste de l’événement l’année précédente et elle cherchera une autre bonne sortie lorsqu’elle ouvrira sa campagne contre la tête de série Pornpawee Chochuwong de Thaïlande dans le groupe A.

Sindhu, double médaillé olympique, a été cohérent avec trois demi-finales lors des trois dernières épreuves et est susceptible d’atteindre la phase à élimination directe. La joueuse de 26 ans originaire d’Hyderabad devrait terminer parmi les deux premières du groupe car elle a un bon bilan contre les deux autres adversaires – la Danoise Line Christophersen et l’Allemande Yvonne Li.

Kidambi Srikanth, seulement le quatrième joueur à remporter quatre titres de Super Series en un an, a semblé en bonne forme lors des derniers événements avec des demi-finales à l’Indonesia Masters et à l’Hylo Open. L’ancien n°1 mondial avait atteint les huitièmes de finale de l’épreuve de fin d’année en 2014 et il cherchera à revivre ces moments où il commencera sa campagne contre la deuxième tête de série malaisienne Lee Zii Jia dans le groupe B qui comprend également le Français Toma Junior Popov et Kunlavut Vitidsarn de Thaïlande.

Les débutants Lakshya et Satwik-Chirag ont été matraqués dans le « groupe de la mort » et il leur sera extrêmement difficile de se qualifier pour la prochaine étape. Lakshya, qui avait remporté cinq titres en 2019, a été matraqué dans le groupe A avec la tête de série et champion olympique Viktor Axelsen, le double champion du monde Kento Momota du Japon et le Danois Rasmus Gemke.

Le joueur de 20 ans originaire d’Almora, qui avait atteint la finale du Dutch Open et obtenu des résultats en demi-finale au Denmark Masters et à Hylo Open, débutera contre Rasmus. Les n°11 mondiaux Satwik et Chirag affronteront les têtes de série indonésiennes Marcus Fernaldi Gideon et Kevin Sanjaya Sukamuljo, les n°3 mondiaux Lee Yang et Wang Chi-Lin du Chinese Taipei et les n°10 mondiaux Kim Astrup et Anders Skaarup Rasmussen dans le groupe A.

En double féminin, Ashwini et Sikki devront rivaliser avec les deuxièmes têtes de série japonaises Nami Matsuyama et Chiharu Shida, les Bulgares Gabriela Stoeva et Stefani Stoeva, et les Anglaises Chloe Birch et Lauren Smith pour une place en phase à élimination directe.

Lisez toutes les dernières nouvelles, les dernières nouvelles et les nouvelles sur le coronavirus ici. Suivez-nous sur Facebook, Twitter et Télégramme.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.