Skip to content

Les secouristes ont creusé des décombres dans un quartier détruit de la capitale libanaise jeudi à la recherche d’éventuels survivants d’une méga-explosion dans le port adjacent il y a un mois, après que des scanners ont détecté une impulsion.

Un chien renifleur utilisé par les sauveteurs chiliens mercredi soir a répondu à une odeur provenant du site d’un bâtiment effondré dans la région de Gemmayzeh, a déclaré le gouverneur de la ville, Marwan Abboud, aux journalistes sur les lieux.

“Il pourrait y avoir des survivants”, a-t-il dit, expliquant que les scanners avaient détecté une impulsion, mais l’espoir de retrouver quelqu’un vivant plus de quatre semaines après l’explosion était faible.

“Nous espérons que quelqu’un s’en sortira vivant”, a déclaré Abboud.

Michel al-Mur des pompiers de Beyrouth a également déclaré qu’une impulsion avait été détectée à environ deux mètres (six pieds) sous les décombres.

“Une personne, selon la caméra (thermique), a toujours un pouls”, a déclaré Mur.

style="display:block" data-ad-client="ca-pub-5390986774482540" data-ad-channel="" data-ad-slot="" data-ad-format="auto">