Prestation canadienne d’invalidité : Appel à accélérer le projet de loi C-22

Un groupe de défense des personnes handicapées demande au gouvernement fédéral d’accélérer l’adoption d’une nouvelle Prestation canadienne pour personnes handicapées qui fait actuellement son chemin à la Chambre des communes.

Connu sous le nom de projet de loi C-22, le projet de loi créerait un supplément de revenu fédéral pour les personnes handicapées à faible revenu en âge de travailler.

“Les personnes handicapées sont obligées d’aller dans les banques alimentaires, elles n’ont pas les moyens d’acheter des médicaments de base et en fait, dans certains cas, les gens sont tellement désespérés qu’ils pensent que la seule façon d’avoir de la dignité est de mourir en utilisant l’aide médicale à mourir “, a déclaré lundi la directrice nationale de Disability Without Poverty, Rabia Khedr, à l’émission Your Morning de CTV.

Elle a mentionné une étude de Statistique Canada, citant des données de 2014, qui a révélé que les personnes handicapées représentaient 41 % de la population à faible revenu.

En 2017, 6,2 millions de personnes au Canada âgées de 15 ans et plus avaient un handicap, ce qui représente 22 % de la population.

Khedr a exhorté les parlementaires à “faire le bien des personnes handicapées”, qui, selon elle, ont été oubliées pendant la pandémie, et à ce que les paiements arrivent dès l’automne 2023.

“Ce n’est plus suffisant pour les personnes handicapées de vivre dans la pauvreté dans ce pays d’abondance”, a-t-elle déclaré.

Le projet de loi C-22 a été déposé en juin, mais a attendu le retour des députés en septembre avant d’aller plus loin, malgré les pressions du NPD au printemps dernier pour que les libéraux mettent en œuvre « sans délai » une nouvelle prestation fédérale d’invalidité.

Après avoir adopté la deuxième lecture à l’unanimité le 18 octobre, le projet de loi a été renvoyé au comité.

Lundi, la marraine du projet de loi, la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes handicapées, Carla Qualtrough, témoignera devant le Comité des ressources humaines, des compétences et du développement social et de la condition des personnes handicapées qui étudie le projet de loi.

C’est la deuxième fois que le gouvernement présente ce projet de loi sur les prestations. Une première version de la législation est morte à la Chambre l’année dernière, lorsque les élections fédérales ont été déclenchées.

Bien qu’il ne soit pas clair combien les demandeurs pourraient recevoir de la prestation et qui serait admissible, un résumé législatif du projet de loi indique qu’il serait calqué sur le Supplément de revenu garanti pour les aînés.

“Nous sommes une nation du Premier Monde. C’est juste une triste situation si nous ne pouvons pas faire le bien par les membres les plus vulnérables de notre société”, a déclaré Khedr.


Regardez l’intégralité de l’interview de Rabia Khedr en haut de l’article. Avec des fichiers de Rachel Aiello, productrice de politique en ligne de CTVNews.ca.