Poutine se déclare prêt pour de meilleurs liens avec l’UE

S’adressant mercredi au Forum économique mondial (WEF) de Davos, le président russe Vladimir Poutine a indiqué que le Kremlin était prêt à renforcer ses liens avec l’Union européenne.

Faisant écho aux propos de l’ancien chancelier allemand Helmut Kohl, Poutine m’a dit que «bien sûr, l’Europe occidentale et la Russie doivent être ensemble», si l’objectif est que «la culture européenne puisse survivre et rester un centre de la civilisation mondiale à l’avenir, en gardant à l’esprit les défis et les tendances qui sous-tendent la civilisation mondiale».

Citant la « situation anormale » actuelle qui se détériore encore davantage par la pandémie de coronavirus, Poutine a souligné la nécessité de « revenir à un programme positif » et de « renforcer la coopération commerciale et économique ». Dans une position plutôt pro-européenne, le dirigeant russe a également salué tous les avantages qui pourraient découler d’un partenariat renforcé, qualifiant les deux parties de «partenaires absolument naturels».

Pour concrétiser cet objectif, Poutine a souligné que les deux parties doivent abandonner les «phobies du passé» et adopter une approche tournée vers l’avenir, où les problèmes «hérités des siècles passés» ne seront pas utilisés «dans les processus politiques internes.  »

Les propos de Poutine sont intervenus moins d’une semaine après que les législateurs européens ont appelé à des sanctions plus sévères contre les personnes et les personnes morales russes impliquées dans la décision d’emprisonner le chef de l’opposition russe Alexei Navalny. Au lieu de renforcer la coopération avec Moscou, les députés ont soutenu que l’attention devrait être accordée au renforcement de l’unité transatlantique «en protégeant la démocratie et les valeurs fondamentales contre les régimes autoritaires».