Plus de la moitié des adultes de l’UE entièrement vaccinés contre Covid, alors que le déploiement lent du bloc s’accélère

Annonçant ce jalon lors d’un point de presse jeudi, la porte-parole de la Commission européenne, Dana Spinant, a déclaré que le bloc était sur le point de vacciner 70% des adultes de l’UE d’ici la fin de l’été, après avoir déjà administré 81 doses pour 100 personnes.

Cependant, bien que le chiffre global de la vaccination complète dépasse désormais plus de la moitié de tous les adultes de l’UE, il existe des disparités importantes entre les États membres, certains pays ayant un taux de vaccination beaucoup plus élevé que d’autres. Par exemple, alors que la Finlande et les Pays-Bas ont administré deux doses à plus de 75 % de leurs adultes, la Roumanie est à la traîne, n’ayant complètement inoculé que 31 %. La Bulgarie a administré une première dose à seulement 20 % de sa population adulte.

Le déploiement de la vaccination du bloc a été entaché par le démarrage lent qui a vu les critiques adressées à la porte de l’UE pour avoir centralisé la responsabilité de l’achat et de la distribution des vaccins. Les États membres avaient initialement été interdits de conclure leurs propres accords directement avec les fabricants de vaccins, mais un certain nombre de pays ont ignoré cette règle, la Hongrie et la Slovaquie achetant le jab Spoutnik de la Russie, et la République tchèque, l’Allemagne et la Pologne ouvrant des négociations pour des fournitures de Moscou.

En février, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a reconnu que son équipe avait été « en retard » d’autoriser les jabs et avait trop fait confiance aux capacités de production des fabricants.

L’annonce des chiffres de vaccination jeudi intervient alors qu’un certain nombre d’États membres mettent en œuvre des mesures nationales pour tenter de contrôler la propagation de la variante Delta et après que l’UE a récemment déployé un certificat numérique Covid pour faciliter des déplacements plus libres à travers le bloc.

La certification numérique offre aux voyageurs des États membres de l’UE un endroit central pour montrer leur statut vaccinal, leur résultat de test négatif ou la preuve qu’ils se sont rétablis du virus au cours des six derniers mois. Le mouvement a été appelé un « travail en cours » par Henrik Hololei de la Commission européenne, qui a reconnu qu’il aurait dû être introduit plus tôt, mais il est considéré comme un moyen de permettre aux citoyens de se conformer aux exigences d’entrée nécessaires à mesure que les restrictions s’assouplissent et que les voyages reprennent.

Mercredi, la France a lancé son pass sanitaire national Covid, restreignant l’accès aux cinémas, musées et sites sportifs à ceux qui ont été vaccinés, ont eu un test négatif ou se sont récemment remis du virus. Malgré la mesure face à l’opposition nationale, certains manifestants accusant le président Emmanuel Macron de faire fonctionner un vaccin « dictature, » les législateurs envisagent d’étendre le pass à partir d’août pour couvrir les cafés, les restaurants et les centres commerciaux.

Le gouvernement italien réfléchit actuellement à l’opportunité d’étendre son propre « laissez-passer vert » pour couvrir les sites de la même manière qu’en France, les responsables de la santé à Rome citant le soutien à l’échelle nationale pour le laissez-passer, qui vise à garantir que le pays peut rester ouvert au lieu de retomber dans un confinement.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés ? Partagez cette histoire !

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments