Plus de 90 % des travailleurs fédéraux ont reçu au moins une dose

Le président américain Joe Biden parle des 50 millions de doses du vaccin Covid-19 administrées aux États-Unis lors d’un événement commémorant l’événement marquant dans l’Eisenhower Executive Office Building à Washington, DC, le 25 février 2021.

Saul Loeb | AFP | Getty Images

Plus de 90% des plus de 3,5 millions de travailleurs fédéraux couverts par le mandat du président Joe Biden sur le vaccin Covid auront reçu au moins une dose d’ici la date limite du gouvernement, a déclaré lundi à CNBC un haut responsable de l’administration.

La « grande majorité de ces employés » est entièrement vaccinée, a déclaré le responsable, respectant la date limite du 22 novembre fixée par l’administration Biden pour que tous les employés fédéraux terminent leurs vaccins Covid. La main-d’œuvre fédérale a atteint 95% de conformité avec l’exigence entre ceux qui ont reçu au moins une dose de vaccin et les employés qui ont demandé une exception ou une prolongation de délai, a ajouté le responsable.

Le personnel fédéral qui n’a pas été immunisé contre le virus ou qui n’a pas présenté de preuve de vaccination pourrait éventuellement être licencié, selon les directives publiées sur le site Web du Safer Federal Workforce Task Force.

« Les employés qui violent les ordres légaux sont soumis à des mesures disciplinaires pouvant aller jusqu’au licenciement ou à la révocation », a écrit le groupe de travail.

Les agences gouvernementales lancent désormais un « processus d’éducation et de conseil » pour leurs employés non conformes, a noté le responsable de l’administration. Le groupe de travail conseille aux agences de consacrer cinq jours au processus d’éducation avant d’imposer une suspension pouvant aller jusqu’à 14 jours pour les travailleurs qui continuent de refuser de se faire vacciner ou de fournir les documents nécessaires.

« La non-conformité continue pendant la suspension peut être suivie d’une proposition de suppression », a écrit le groupe de travail.

Le Bureau de la gestion et du budget publiera mercredi un tableau résumant le pourcentage du personnel de chaque agence qui s’est conformé au mandat, a ajouté le responsable.

L’annonce de la Maison Blanche intervient après qu’une cour d’appel fédérale a contraint l’administration Biden à suspendre ses mandats de vaccination et de test pour les entreprises privées. Ces règles de l’Occupational Safety and Health Administration couvrent toute entreprise d’au moins 100 employés, obligeant leurs employés à soumettre chaque semaine des tests Covid négatifs à moins qu’ils ne soient complètement vaccinés avant le 4 janvier. Les travailleurs non vaccinés devaient commencer à porter des masques à l’intérieur sur le lieu de travail. à partir du 5 décembre.

La Fédération américaine des employés du gouvernement, un syndicat représentant environ 700 000 fonctionnaires, a également appelé la semaine dernière l’administration Biden à repousser la date limite pour le personnel fédéral. La nouvelle date limite proposée par l’AFGE tomberait le 4 janvier, donnant aux fonctionnaires jusqu’après les vacances pour se faire vacciner.

CNBC Leslie Joseph et Spencer Kimball contribué à ce reportage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *