Pelé est désolé d’avoir tardé à saluer Lionel Messi pour avoir battu un record de buts

Pelé a félicité samedi « l’exceptionnel » Lionel Messi pour avoir battu son record de meilleur buteur d’une équipe nationale sud-américaine, mais s’est excusé pour le retard dans l’offre de ses félicitations.

Le triplé de Messi lors d’un match de qualification pour la Coupe du monde pour l’Argentine contre la Bolivie le 9 septembre est survenu quatre jours seulement après que la légende brésilienne Pelé ait subi une intervention chirurgicale pour une tumeur présumée du côlon.

« Salut @leomessi, désolé si je suis en retard. Cependant, je ne voulais pas laisser passer l’occasion de vous féliciter pour un autre record battu plus tôt ce mois-ci », a écrit Pelé sur Instagram.

« Votre talent lorsque vous jouez au football est exceptionnel ! J’espère que vous allez encore plus loin, aux côtés de mes amis @k.mbappe et @neymarjr (au PSG). »

Messi a dépassé le record de Pelé de 77 buts internationaux et en compte désormais 79 au cours de sa carrière.

Vendredi, la fille de Pelé a déclaré que son père de 80 ans avait fait « plusieurs mesures » pour se rétablir après son opération il y a trois semaines.

« Ces derniers jours, il a fait plusieurs pas », a déclaré Kely Nascimento dans un message sur Instagram avec des photos d’eux deux jouant aux cartes, Pelé souriant.

« Il m’a appris à jouer à un jeu de cartes et il me bat haut la main », a-t-elle ajouté.

Mercredi, Nascimento avait posté une vidéo de Pelé chantant l’hymne de Santos, son ancien club.

Considéré par beaucoup comme le plus grand footballeur de tous les temps, Pelé a été en mauvaise santé ces dernières années et a été hospitalisé à plusieurs reprises.

Lisez toutes les dernières nouvelles, les dernières nouvelles et les nouvelles sur le coronavirus ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments