Paul Mescal, un citoyen normal, sur la façon dont ces scènes de sexe se sont senties

Erik Voake / Getty Images pour Hulu

Personnes normalesc'est Paul Mescal dit qu'il "n'a pas dormi" la nuit avant qu'il était censé filmer ses premières scènes de sexe sur le plateau.

Initialement sorti fin avril sur BBC Three et Hulu, Sally RooneyLe roman de 2018 est devenu un best-seller aux États-Unis au cours de ses quatre premiers mois de sortie et a maintenant tout le buzz de Twitter en raison de sa représentation rafraîchissante du consentement et de l'intimité pendant les rapports sexuels entre ses deux personnages centraux.

Dans un entretien récent avec M. Porter, l'acteur irlandais de 24 ans (qui joue Connell) parle de son nouveau succès, de l'engouement en ligne qui entoure sa représentation de Connell et bien sûr, ceux scènes de sexe aux côtés Daisy Edgar-Jones (qui joue Marianne).

Oh et cette chaîne en argent sur le cou de Connell (qui a maintenant son propre Instagram Compte).

De ces scènes de nu entièrement frontales et des scènes de sexe entre Connell et Marianne en général, Mescal dit à la publication: "Je ne suis pas inquiet parce que j'ai choisi que ce projet est quelque chose dont je suis fier."

Cependant, il ajoute: "Plus je me rapproche des gens qui me voient complètement nue à l'écran, cela me rend légèrement nerveux."

Mais il y a encore plus dans cette histoire de deux adolescents irlandais tombant amoureux de leur jeune âge et se reconnectant à travers leur vie d'adulte. "Je suis fier du travail, donc je pense que cela atténue la tension", a-t-il expliqué. "Il va y avoir des gens qui n'aiment pas ça, mais tu dois juste te rappeler – changerais-tu quelque chose? Je ne pense pas que je le ferais."

Faire ses débuts à l'écran avec Personnes normales, Mescal a également révélé que "le premier vendredi de la première semaine, nous avons eu une journée complète de scènes de sexe."

Il a poursuivi: "Il est juste de dire que nous étions tous les deux incroyablement nerveux. Ce jeudi-là, je n'ai pas dormi."

Paul Mescal, Daisy Edgar-Jones "data-width =" 1024 "data-width =" 759

Erik Voake / Getty Images pour Hulu

Comme de nombreux téléspectateurs, Mescal convient également que la chimie entre lui et Edgar-Jones était indéniable.

"Vous voyez beaucoup d'émissions de télévision et de films qui ont été vraiment très bons, mais vous n'achetez pas la chimie au centre de la relation", explique-t-il. "Même si nous avions répété pendant six mois, ce n'est pas quelque chose que nous aurions pu cultiver. C'est une chose innée, vous ne pouvez pas lire un livre et soudainement avoir une chimie entre deux personnes."

Dans une récente interview avec le Los Angeles Times, les deux acteurs ont également parlé du rôle important que le coordinateur de l'intimité a joué dans les scènes de sexe torrides des adaptations du livre.

Selon le coordinateur de l'intimité Ita O'Brien—Qui a également travaillé avec la distribution de Netflix Éducation sexuelle– il était important de former des lignes directrices d'intimité qui ont créé une "structure professionnelle afin que les acteurs puissent se séparer des personnages." Les principes d'O'Brien comprenaient la communication ouverte et la transparence, l'accord et le consentement du toucher et de la chorégraphie.

Mescal a également décrit comment cela l'a aidé à rendre les scènes de sexe plus réalistes. "L'une des choses pour le rendre réaliste, c'est qu'il s'agit de soutenir votre poids d'une manière qui donne l'impression que vos corps sont connectés", a-t-il déclaré à la publication. "Mes épaules étaient incroyablement solides à la fin du processus, parce que vous vous tenez la plupart du temps pour donner la bonne illusion."

Personnes normales diffuse maintenant sur Hulu.