« Pas de bonne raison »: les stars norvégiennes du handball de plage expriment leurs frustrations après avoir été giflées pour ne pas avoir porté de bas de bikini

Tonya Lurstaad et Julia Bird ont toutes deux participé à l’émission populaire « Lorraine » sur ITV, expliquant comment elles avaient voulu faire le pas « pendant longtemps » et a souhaité « faire une déclaration et changer le règlement. »

L’équipe norvégienne avait exprimé son opposition à leurs uniformes pour le tournoi organisé à Varnia, en Bulgarie, le week-end dernier, leurs principaux motifs étant que les bas de bikini leur faisaient sentir « sexualisé » et étaient inconfortables pour celles qui avaient leurs règles.

La réglementation de l’EHF a souligné qu’ils seraient passibles d’une amende pour avoir recouvert plus de 10 cm de leurs fesses.

Alors qu’ils étaient prêts à affronter l’Espagne lors de leur dernier match pour la médaille de bronze, la Norvège a décidé de faire faillite en utilisant quand même le short, avant d’être frappée d’une amende d’un montant total de 1 500 € (1 768 $) – qui était marquée « complètement ridicule » par leur ministre de la Culture et de l’Égalité Abid Raja.

Le soutien de leur fédération, qui paiera la facture, et d’autres aussi, a été total, comme l’a expliqué Lurstaad à la télévision britannique.

« De notre fédération, il y a eu beaucoup de soutien », elle a dit.

« Toutes les autres fédérations également – à l’exception de celles qui établissent les règles – nous ont soutenus. Nous sommes très reconnaissants pour le soutien. »

Voir cet article sur Instagram

Un post partagé par Beachhåndballjentene🇳🇴 (@norwaybeachhandballwomen)

Soulignant qu’il y avait « pas de bonne raison » de porter le bikini pour jouer au handball de plage, Lurstaad a ajouté : « On vient de nous dire que c’est la règle.

« Nous voulons développer ce sport pour que tout le monde puisse sentir qu’il veut participer.

« À cause des insécurités corporelles, beaucoup de femmes disent simplement: » Non, je ne veux pas faire ça « . Et c’est vraiment triste. »

Voir cet article sur Instagram

Un post partagé par Beachhåndballjentene🇳🇴 (@norwaybeachhandballwomen)

Bird a souligné que l’équipe masculine a également apporté son soutien en ce qui concerne les changements forcés.

« Les gens ont été assez choqués que les femmes d’aujourd’hui en 2021 ne puissent pas choisir ce qu’elles veulent porter. C’est en fait écrasant », a-t-il ajouté. a-t-elle affirmé.

« Si les gars peuvent le faire en t-shirt et en short, nous devrions pouvoir le faire exactement dans la même tenue. » insista Lurstaad.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments