Pas de bébé au Parlement: les législateurs britanniques indignés par l’interdiction des nourrissons

Plusieurs politiciens britanniques ont demandé mercredi une modification des règles parlementaires après qu’un législateur a été informé qu’elle ne pouvait pas amener son bébé de 3 mois dans la chambre de la Chambre des communes.

La législatrice du parti travailliste Stella Creasy a déclaré qu’elle avait reçu une lettre des autorités de la Chambre des communes après avoir emmené son fils Pip à un débat.

Elle a déclaré qu’elle avait déjà emmené Pip et sa fille aînée au Parlement sans problème, mais qu’on lui avait dit que les règles avaient changé en septembre. Les députés sont désormais informés qu’ils « ne devraient pas prendre place dans la salle lorsqu’ils sont accompagnés de votre enfant ».

Creasy a déclaré que la règle sapait les efforts visant à rendre la politique plus favorable à la famille.

« Il y a des obstacles à l’implication des mamans dans la politique, et je pense que cela nuit à notre débat politique », a-t-elle déclaré à la BBC.

Le vice-Premier ministre Dominic Raab, un conservateur, a déclaré qu’il avait « beaucoup de sympathie » pour Creasy, mais a déclaré que la décision appartenait aux autorités de la Chambre.

«Je pense que nous devons nous assurer que notre profession est intégrée au monde moderne, au 21e siècle, et peut permettre aux parents de jongler entre les tâches qu’ils font et le temps familial dont ils ont besoin.» dit Raab.

La législatrice du Parti vert Caroline Lucas a déclaré que l’interdiction des bébés était « absurde ». Elle a déclaré que les bébés étaient «beaucoup moins perturbateurs que de nombreux députés d’arrière-ban qui braient».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *