Skip to content

Paloma Faith a révélé qu’elle était enceinte après une «lutte» contre la FIV.

La chanteuse a déclaré qu’elle avait eu six cycles de traitement et a décrit son enfant comme « tellement désirée ».

Faith, qui est déjà mère d’une fillette de trois ans, a déclaré que sa première naissance avait été « très traumatisante » et qu’elle était également « sujette à la dépression post-partum ».

Elle a ajouté: « Être mère est la plus grande chose qui me soit jamais arrivée, mais je vais gonfler et je ne ‘brillerai’ pas. »

La chanteuse de Picking Up The Pieces a également exprimé son souhait de ne pas être poursuivie par des paparazzi pendant sa grossesse.

« Je ne suis pas une femme enceinte maigre et je suis également à haut risque pendant la grossesse. Je voudrais donc demander aux médias de ne pas me courir après pour obtenir des photos peu flatteuses car l’anxiété est préjudiciable à moi et à mon bébé », a-t-elle déclaré.

Faith a donné naissance à son premier enfant avec l’artiste français Leyman Lahcine en 2016.

Plus tôt cette année, elle a décrit comment elle était «aux anges» lorsqu’elle est tombée enceinte de son premier enfant.

Mais sa fille est née prématurément par césarienne d’urgence et la mère et l’enfant ont été hospitalisés pendant une semaine.

:: Abonnez-vous au podcast Backstage sur Apple Podcasts, Google Podcasts, Spotify, Spreaker

«J’ai halluciné et perdu le contact avec ce qui était réel et ce qui ne l’était pas, juste désorienté», a-t-elle déclaré au Guardian.

«Cela a duré un certain temps, où j’ai été déçu de ne pas pouvoir être la mère que j’avais imaginée. Je me suis mis trop de pression. J’étais très en colère contre la façon dont mon corps a réagi à la grossesse et je pense que je m’a vraiment puni. « 

Faith a déclaré qu’elle croyait maintenant qu’elle avait souffert de dépression postnatale et qu’elle avait fait « toute une tournée » en souffrant de la maladie.