Skip to content

Mercredi, l’une des principales agences d’aide au monde, Oxfam International, a annoncé sa «décision difficile» de fermer ses opérations dans 18 pays en raison de l’impact financier de la pandémie de coronavirus.

«Nous planifions cela depuis un certain temps, mais nous accélérons maintenant les décisions clés à la lumière des effets de la pandémie mondiale», a déclaré Chema Vera, directrice exécutive par intérim d'Oxfam International.

Il a ajouté que les changements, combinés à de nouvelles «phases de transformation dans les mois à venir», jetteront «les bases de notre avenir au cours de la prochaine décennie à mesure que les effets à plus long terme de cette pandémie dévastatrice deviendront plus clairs».

L'agence opère actuellement dans 66 pays. Les pays qu'il envisage de quitter sont l'Afghanistan, Cuba, l'Égypte, le Rwanda et le Sri Lanka.

De nombreux magasins de charité d'Oxfam ont été fermés et certains de ses principaux événements de collecte de fonds ont été annulés pendant les restrictions de verrouillage.

L'agence a déclaré que 1 450 des 5 000 employés du programme pourraient perdre leur emploi et qu'il y aurait un impact sur 700 des 1 900 organisations partenaires.

Il a ajouté, cependant, qu'il continuera de conseiller les agences d'aide locales et pourrait lancer des événements de collecte de fonds dans ces pays.