Skip to content

UNE Un club de football risque de perdre des millions de dollars en sponsoring à cause d'un conflit de longue date entre un homme d'affaires flamand et l'ambassade de Belgique au Japon à propos de deux chiens de race manquants.

Le KV Ostende, un club de premier plan sur la côte belge, pourrait récolter un peu moins de 8,1 millions de livres sterling de sponsoring d'une société d'investissement japonaise.

Les 3 millions d’euros (2,7 millions de livres sterling) par an préfigureraient une offre de rachat correspondant à 49% des actions, pour un montant compris entre 10 et 12 millions d’euros.

Mais le Belge basé à Tokyo qui affirme avoir conclu l’accord est prêt à saboter l’entente exceptionnelle, à moins que l’ambassade de Belgique ne l’aide à le réunir avec ses disparus de cocker de race, George, 12 ans, et Jagger, neuf ans.

«Si la Belgique ne m'aide pas, je n'aiderai pas les Belges non plus. Même si je gagne moi-même 20% sur le contrat », a déclaré Robert Maes, qui vit au Japon depuis 1996,« je vais laisser tomber ce 1,8 million d'euros pour mes chiens ».

«Je mettrai les multinationales japonaises qui souhaitent sponsoriser en contact avec des clubs français. Ma commission restera à 20%, quel que soit le pays qui remportera l’accord ", at-il ajouté.

M. Maes, PDG d'une société de marketing sportif, a mené une bataille solitaire pour récupérer ses chiens ces trois dernières années, après qu'un refuge pour animaux de Tokyo les ait donnés à une autre famille, croyant à tort qu'il était décédé.

Source

Shein Many GEO's Shein Many GEO's

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *