On ne vit que deux fois : un Indien retrouvé vivant à la morgue, incinéré

Un Indien déclaré par erreur mort après un accident de la route et retrouvé respirant encore dans un congélateur de la morgue d’un hôpital a été incinéré après avoir succombé à ses blessures, ont déclaré mercredi des proches.

Srikesh Kumar a été grièvement blessé après qu’une moto à grande vitesse l’a frappé la semaine dernière et a été déclaré mort à son arrivée dans un hôpital de Moradabad, à l’est de la capitale New Delhi.

Son corps a été placé dans le congélateur de la morgue jusqu’à ce que sa famille arrive six heures plus tard, quand ils l’ont découvert inconscient mais respirant encore.

L’homme de 45 ans a été transféré dans une salle d’hôpital mais est décédé mardi soir après avoir sombré dans le coma en raison d’une lésion cérébrale.

« Il est mort la nuit dernière (…) et son corps a été remis à sa famille », a déclaré à l’AFP le médecin du district Shiv Singh.

Le frère de Kumar a déclaré à l’AFP que le défunt avait été incinéré mercredi soir.

La découverte de vendredi a déclenché une enquête à l’hôpital et Singh a déclaré que l’enquête avait déterminé que Kumar était dans un état « d’animation suspendue » lorsqu’il a été déclaré mort.

« Il semble qu’il n’y ait eu aucune négligence de la part des médecins mais nous enquêtons toujours », a-t-il ajouté.

Nous vivons dans un monde où les faits et la fiction se brouillent

En période d’incertitude, vous avez besoin d’un journalisme de confiance. Pour seulement R75 par mois, vous avez accès à un monde d’analyses approfondies, de journalisme d’investigation, d’opinions de premier plan et d’une gamme de fonctionnalités. Le journalisme renforce la démocratie. Investissez dans l’avenir dès aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *