Skip to content
NYC sera à court de son approvisionnement actuel en vaccins jeudi, a déclaré le maire.  Il n’est pas prévu d’en recevoir plus avant la semaine prochaine.

La ville de New York prévoit d’épuiser son approvisionnement en vaccin contre le coronavirus jeudi, et devra ensuite annuler les rendez-vous d’inoculation sur de nombreux sites d’inoculation de la ville, selon le maire Bill de Blasio.

« Nous n’aurons littéralement plus rien à donner à partir de vendredi », a déclaré M. de Blasio lors d’une conférence de presse mardi.

La ville de New York a reçu 53 000 doses cette semaine, a déclaré le maire, et avait un total de 116 000 doses en inventaire mardi matin. Mais M. de Blasio a déclaré que ce n’était pas assez pour suivre le rythme auquel les New-Yorkais sont vaccinés. Le maire, qui a fait part de ses inquiétudes la semaine dernière concernant une pénurie de vaccins contre le coronavirus après un déploiement initialement lent, a déclaré que la ville ne devrait actuellement plus recevoir de doses avant mardi prochain.

M. de Blasio et le gouverneur Andrew M. Cuomo ont exhorté le gouvernement fédéral à envoyer plus de vaccins à New York, maintenant que le bassin d’éligibilité de l’État a été élargi pour inclure toute personne de 65 ans ou plus.

Dans tout l’État, plus de 835000 personnes ont reçu la première des deux doses d’un vaccin – les deux vaccins autorisés par le gouvernement fédéral sont des vaccins à deux doses – et près de 84000 ont reçu la deuxième dose, a déclaré M. Cuomo dans un communiqué mardi. Même ainsi, la pression monte pour accélérer les vaccinations alors que les hospitalisations dans tout l’État ont dépassé l’État 9 000, selon M. Cuomo mardi, pour la première fois depuis début mai.

Le problème de l’approvisionnement menace le succès des sites de vaccination de masse que la ville a mis en place dans chacun des cinq arrondissements, a déclaré M. de Blasio. Les sites de CitiField, le stade des Mets dans le Queens, et du centre commercial Empire Outlets à Staten Island devraient ouvrir la semaine prochaine. «Ce n’est pas ainsi que cela devrait être», a déclaré le maire. «Nous avons la capacité de vacciner un grand nombre de personnes. Nous avons besoin du vaccin pour l’accompagner. »

Le programme de vaccination de la ville s’est heurté à plusieurs obstacles depuis l’élargissement de l’admissibilité. Les sites Web de buggy et les systèmes d’inscription complexes ont rendu difficile pour de nombreux New-Yorkais de prendre des rendez-vous. M. de Blasio a déclaré que la ville s’attend à avoir vacciné 500 000 personnes d’ici la fin de mercredi. La ville s’était précédemment fixée un objectif d’un million de doses à la fin du mois de janvier.