Skip to content
Le Serbe a été disqualifié la semaine dernière après avoir frappé un juge de ligne avec un ballon lors de son match de quatrième tour du grand chelem contre Pablo Carreno Busta.

Djokovic a présenté ses excuses pour l’incident – dans lequel il a pris une balle de sa poche et l’a frappée derrière lui uniquement pour qu’elle frappe le juge à la gorge – sur les réseaux sociaux par la suite.

Le n ° 1 mondial, qui dit avoir vérifié auprès du juge, Laura Clark, pour s’assurer qu’elle va bien, a parlé pour la première fois depuis l’incident, expliquant qu’il était « secoué par tout ça ».

« Bien sûr, c’était très difficile pour moi d’accepter juste après que cela se soit produit. Pendant quelques jours, j’étais sous le choc et j’ai été secoué par tout cela », a déclaré Djokovic lors d’une conférence de presse à Rome.

« Il y avait beaucoup de spéculations sur la question de savoir si c’était mérité. Je l’ai accepté, j’ai continué. J’ai vérifié Laura après le match, elle a dit qu’elle allait bien. Je me sentais vraiment désolé de lui causer le choc et le drame parce qu’elle ne méritait en aucune façon cela.

«Je me sentais très bien dans ma peau, dans mon jeu. C’était totalement inattendu et très involontaire mais, quand vous frappez la balle comme ça, vous avez une chance de frapper quelqu’un qui est sur le terrain. Je l’ai accepté et j’ai dû passer à autre chose. . Bien sûr, je ne l’ai pas oublié, je ne pense pas que je l’oublierai jamais. « 

Visitez CNN.com/sport pour plus d’informations, de vidéos et de fonctionnalités

‘J’espère le meilleur’

Avant même l’incident pour lequel il a été disqualifié, l’agression de Djokovic avait éclaté. Il avait frappé une balle avec colère contre les panneaux publicitaires plus tôt dans le même match.

Mais s’il reconnaît qu’il travaille pour être «la meilleure version de moi-même sur le court et en dehors du terrain», son tempérament fougueux est quelque chose qui a aidé le vainqueur du Grand Chelem à 17 reprises à atteindre le sommet du sport.

« Je comprends que j’ai des explosions et c’est la personnalité et le joueur que j’ai toujours été », a-t-il déclaré. « J’ai évidemment traversé des hauts et des bas dans ma carrière pour réussir à contrôler plus ou moins mes émotions mais tu es seul là-bas, c’est beaucoup d’intensité, beaucoup de pression et il faut faire face à tout ça alors parfois des situations comme ça arrive.

Novak Djokovic ne pense pas qu’il n’oubliera jamais la disqualification de l’US Open

«Je ne peux pas promettre que je ne ferai jamais, jamais rien de semblable. Je vais certainement faire de mon mieux pour que quelque chose comme ça ne se reproduise plus, évidemment, mais tout est possible dans la vie. Je vais prendre cela en compte aussi profond que possible comme une grande leçon. « 

Djokovic se prépare à se présenter à l’Open d’Italie de cette semaine et à l’Open de France, qui débutent le 27 septembre. Et revenir sur le terrain a été important pour lui pour surmonter l’incident.

« Je ne pense pas que j’aurai de gros problèmes pour revenir à la tournée et être capable de bien performer. J’ai ma première chance ici à Rome.

« C’est génial, je pense que j’ai un tournoi une semaine ou 10 jours après que ça se soit passé parce que je sens que plus tôt je reviens en mode compétition, plus vite je vais surmonter la mémoire et le reprogrammer. J’espère que ce sera le mieux. . « 

Novak Djokovic ne pense pas qu’il n’oubliera jamais la disqualification de l’US Open

Rafael Nadal, qui a choisi de ne pas défendre le titre de l’US Open à New York, disputera son premier tournoi depuis fin février à Rome.

Visitez CNN.com/sport pour plus d’actualités, de fonctionnalités et de vidéos

Il a déclaré à propos de l’incident de Djokovic: « Les conséquences ont toujours été les mêmes. Novak n’a pas eu de chance. Les règles disent clairement que c’est un défaut.

« Désolé pour lui. Il a eu une opportunité là-bas. Mais d’une certaine façon, vous ne devriez pas faire ça. Il est important d’avoir la bonne maîtrise de soi sur le terrain parce que, sinon, vous pouvez être malchanceux comme lui. »