Nous avons auditionné 200-250 filles, je n’ai pas eu le rôle si facile : Bhumi Pednekar sur ses débuts Dum Laga Ke Haisha |  Nouvelles des gens

New Delhi: la star de Bollywood Bhumi Pednekar a fait ses débuts sensationnels avec Dum Laga Ke Haisha (DLKH) de Yash Raj Films en 2015. Mais peu savent qu’elle faisait également partie de la division de casting de l’équipe auditionnant des filles pour le rôle de Sandhya – le rôle principal d’une fille confiante, positive et en surpoids du nord de l’Inde.

Bhumi a révélé que l’équipe avait auditionné près de 250 filles avant de se concentrer sur elle pour jouer le rôle parce qu’elle a travaillé dur pour réussir ses auditions !

Bhumi a ajouté: « Honnêtement, je n’y ai jamais pensé. J’étais dévoué à mon travail et je suis une personne très honnête et je suis très fier de le dire. J’étais tellement dévoué à ce que je faisais qu’il n’y a pas eu une seule fois que je me suis dit : « Oh, je peux faire ça mieux ». Mais ce que je faisais simultanément en menant ces auditions, c’est que je jouais ces rôles, parfois j’étais un enfant de 6 ans ou une femme âgée essayant d’en extraire la performance.

« Donc, tout était préparé pour moi, mais le moment le plus étrange était lorsque j’auditionnais des filles pour Dum Laga Ke Haisha. Parce que j’étais auditionné en même temps, j’ai pensé que je suis injuste envers ces filles de quelque façon que ce soit parce que nous avons une chance égale. Je me souviens d’être allé à Shanoo et d’avoir dit – j’ai l’impression que peut-être sans le savoir, je ne suis pas juste envers eux. Nous avons auditionné 200 à 250 filles pour le rôle et je n’ai pas eu le rôle si facilement », a déclaré Bhumi Pednekar.

Bhumi dit que son réalisateur Sharat Kataria était très minutieux avant de la choisir pour le rôle. Elle a déclaré: «Je devais vraiment prouver mon courage et Sharad, mon directeur, était un peu dur avec moi parce qu’il ne voulait pas me prendre simplement parce que j’étais un employé de YRF. Il voulait quelqu’un qui appartenait à ce monde du scénario. Je n’étais nulle part près.

«Je suis une fille née et élevée à Bombay et pour moi, en train de devenir une époque au début des années 90 où la mondialisation n’avait pas vraiment frappé, mon hindi était assez urbain et je devais vraiment faire mes preuves. Après 4 mois d’auditions rigoureuses, il m’a dit que j’avais le rôle. Je peux le dire avec beaucoup de fierté que j’ai vraiment, vraiment travaillé dur et qu’il m’a fallu 6 ans de travail derrière la caméra pour obtenir mon premier film ! », a-t-elle ajouté.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments