Sports

Notes des cardinaux : Molina, O’Neill, Burleson

Les Cardinals ont annoncé cet après-midi que le receveur de longue date Yadier Molina est revenu dans l’organisation en tant qu’assistant spécial du président des opérations baseball John Mozeliak. Suite à cette annonce, Mozeliak s’est entretenu avec des journalistes (dont Jeff Jones du Belleville News-Democrat) concernant le rôle de Molina dans l’organisation. Mozeliak a suggéré que Molina passerait du temps en tant que membre en uniforme de l’abri des Cardinals cette saison à venir, bien que ce ne soit pas son rôle à temps plein. Tandis que Molina passera du temps avec les affiliés des ligues mineures du club, son objectif principal sera de travailler avec les joueurs et le personnel d’entraîneurs du club des ligues majeures.

La nouvelle intervient après une longue période de spéculation plus tôt cette intersaison selon laquelle Molina reviendrait à Saint-Louis dans une certaine mesure, y compris des suggestions selon lesquelles Molina pourrait rejoindre le manager. Olivier MarmolL’équipe d’entraîneurs de en tant qu’entraîneur de banc. Le poste n°2 dans l’abri a finalement été attribué à l’ancien joueur de champ intérieur des Cardinals. Daniel Descalso, conduisant Molina à rejoindre les Cardinals dans son rôle actuel. Molina a été franc ces dernières années sur ses espoirs de devenir manager d’une grande ligue à un moment donné, et son retour dans l’organisation des Cardinals un an seulement après sa retraite du jeu ne manquera pas de stimuler les spéculations sur l’avenir de Marmol, que l’équipe a pas engagé dans des pourparlers de prolongation avec avant la dernière année de son contrat actuel.

Au-delà des retrouvailles du club avec Molina, la volonté du club de devenir voltigeur Tyler O’Neill a été bien documenté cette intersaison, Mozeliak ayant précédemment indiqué que le club espérait renforcer son enclos des releveurs en échange des services d’O’Neill. Ben Fredrickson du Post-Dispatch de Saint-Louis a suggéré hier lors d’une discussion en direct avec des lecteurs que les Royals faisaient partie des équipes intéressées par O’Neill cette intersaison. Bien qu’il puisse être surprenant que les Royals soient intéressés par un joueur de location après une saison de 101 défaites en 2023, les voltigeurs du club ont réduit un pathétique .229/.293/.392 la saison dernière, leur laissant un 82 wRC+. qui est considéré comme le pire parmi tous les clubs des ligues majeures.

Compte tenu de ce manque de production, les Royals sont peut-être mieux placés que la plupart des clubs pour lancer les dés sur O’Neill, un cogneur de 28 ans qui a fait preuve de puissance et de défense d’élite lors d’une campagne 2021 qui l’a vu réduire .286/.352. /.560 en 537 déplacements au marbre tout en terminant dans le top dix du vote NL MVP. Malheureusement pour O’Neill et les Cardinals, les choses ont empiré depuis lors. Les blessures et les sous-performances ont tourmenté O’Neill au cours des deux dernières saisons, puisque le cogneur a réduit un médiocre .229/.310/.397 (98 wRC+) en seulement 168 matchs au cours des deux dernières saisons.

O’Neill est un candidat plutôt étrange grâce à sa combinaison de jeunesse, d’avantages, de contrôle limité de l’équipe et de difficultés récentes. Il est cependant facile de comprendre pourquoi Kansas City peut être particulièrement intéressé par ses services. O’Neill pourrait se voir offrir un temps de jeu constant sur les modestes Royals la saison prochaine, Kansas City étant en mesure d’offrir au cogneur en difficulté beaucoup de piste pour se rétablir en tant que bâton de qualité. Si O’Neill y parvient, il pourrait être un atout précieux pour que le club puisse se retourner à la date limite des échanges l’été prochain au cas où les Royals se retrouveraient hors de la course à la mi-saison.

O’Neill n’est pas le seul voltigeur des Cardinals qui pourrait être sur le point d’être échangé cette intersaison, comme Mozeliak l’a dit aux journalistes (y compris John Denton de MLB.com) sur l’avenir du jeune voltigeur Alec Burleson, qui aurait suscité un intérêt commercial ces derniers jours. Mozeliak semblait plus réticent à se séparer de Burleson qu’O’Neill, affirmant que le club « aime vraiment[s]» Burleson et qu’ils « pensent qu’il y a une place pour lui » sur la liste 2024 du club. Cela dit, Mozeliak a reconnu le fait qu’il est peu probable qu’un temps de jeu régulier soit disponible pour Burleson dans l’état actuel des choses, notant que “quelque chose d’autre devra peut-être se produire en premier” pour que Burleson puisse jouer quotidiennement au bâton la saison prochaine. Burleson a connu des difficultés lors de 347 déplacements au marbre la saison dernière avec une ligne de barre oblique tiède de seulement .244/.300/.390, mais le jeune de 25 ans n’est pas loin de ses jours en tant qu’espoir du top 100 dans le sport.