Northrop Grumman PDG Warden sur les pénuries de main-d’œuvre, variante Omicron

WASHINGTON – La PDG de Northrop Grumman, Kathy Warden, a déclaré que la pénurie de main-d’œuvre qui sévit actuellement dans le pays était l’une des principales préoccupations des entreprises de défense américaines.

« Quand je pense aux défis auxquels nous pourrions tous être confrontés l’année prochaine, les pénuries de main-d’œuvre que nous constatons sont soudainement une priorité », a déclaré Warden à Morgan Brennan de CNBC dans une interview exclusive en marge du Reagan National. Forum de la défense à Simi Valley, en Californie.

« Nous avons vu une augmentation de la demande pour les types de compétences dont nous avons besoin pour soutenir notre travail en même temps que nous avons vu les taux de participation du travail baisser », a déclaré Warden, ajoutant que la main-d’œuvre était son « objectif principal » en 2022. .

Les commentaires de Warden font suite à un rapport sur l’emploi qui montre que l’économie américaine a créé beaucoup moins d’emplois que prévu en novembre. Dans une allocution vendredi, le président Joe Biden a passé sous silence le faible rapport sur l’emploi du pays et s’est plutôt concentré sur le faible taux de chômage, qui est passé de 4,6% à 4,2%.

Warden a également exprimé ses inquiétudes concernant les perturbations continues de la chaîne d’approvisionnement mondiale, déclenchées en partie par la pandémie de coronavirus.

Parallèlement aux pénuries de main-d’œuvre, Warden a déclaré que le géant de la défense avait connu des retards d’expédition et des pénuries de puces au cours de son troisième trimestre, conformément à l’augmentation des taux d’infection en raison de l’émergence de la variante Delta. Interrogé sur la variante Omicron, Warden a expliqué que l’industrie de la défense adhérera à un manuel développé au cours de la pandémie de coronavirus.

« Nous continuerons à naviguer à travers ces impacts liés au COVID », a-t-elle déclaré, ajoutant : « L’industrie a été en mesure de le faire au cours des 21 derniers mois et nous prévoyons que nous pourrons le faire à l’avenir. »

Depuis le début de l’année, le cours de l’action de la société a bondi d’environ 20 %.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.