« Noël est là » : Boris Johnson nie que les gens auront du mal cet hiver

Boris Johnson a déclaré qu’il n’acceptait pas que les gens aient du mal cet hiver en raison de la hausse du coût de la vie et de l’impact sur les revenus de la fin du congé et de la réduction de 20 £ par semaine du crédit universel.

Et le Premier ministre a insisté sur le fait que « Noël est arrivé », au milieu des inquiétudes qu’une flambée des cas de Covid, une flambée des prix de l’énergie, des réductions de bien-être et une perturbation de l’approvisionnement en nourriture et en jouets pourraient gâcher les célébrations pour une deuxième année consécutive.

Le Premier ministre a alimenté les inquiétudes concernant la saison des fêtes plus tôt cette semaine lorsqu’il a déclaré qu’il n’était pas dans son intention d’annuler Noël, mais s’est abstenu d’offrir une garantie que les vacances se dérouleraient normalement.

Interviewé à New York avant les entretiens avec le président américain Joe Biden plus tard dans la journée, M. Johnson s’est montré plus catégorique.

Interrogé par Sky News sur la possibilité que les festivités soient anéanties par la hausse du coût de la vie, l’insécurité de l’emploi et les pénuries alimentaires, il a répondu : « Je ne pense vraiment pas que cela soit justifié…. Noël est là.

Lorsqu’on lui a demandé s’il acceptait que les gens luttent cet hiver, le Premier ministre a déclaré à ITN : « Non, car je pense qu’il s’agit d’un problème à court terme causé par les problèmes énergétiques.

« Les flambées des prix du gaz, comme beaucoup d’autres problèmes d’approvisionnement que nous constatons, y compris la nourriture, sont causées par le réveil de l’économie mondiale après une longue période dans cette animation suspendue causée par Covid.

« Nous ferons tout notre possible pour résoudre les problèmes d’approvisionnement, mais c’est un problème à court terme. »

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments