Skip to content

Le joueur de 28 ans était l’un des cinq joueurs expulsés lors du match au stade du PSG, le Parc des Princes, après qu’une bagarre à grande échelle a éclaté sur le terrain dans le temps additionnel.

L’attaquant a frappé le défenseur espagnol de Marseille Álvaro González à l’arrière de la tête et a reçu un carton rouge direct de la part de l’arbitre.

En quittant le terrain, l’attaquant aurait informé le quatrième officiel d’un incident présumé d’abus raciste – bien que plus tard, il n’ait pas nommé directement le joueur présumé de Marseille impliqué.

Dans une série de tweets après le match, le Brésilien a écrit: « Le seul regret que j’ai, c’est de ne pas avoir frappé cet idiot au visage.

«VAR attraper mon ‘agression’ est facile … maintenant je veux voir l’image du raciste qui m’a traité de ‘SINGE FILS D’AB * TCH’. J’aime vraiment ça! Si je fais un ‘film arc-en-ciel’ tu me punis. Pour une gifle, je suis expulsé. Et eux? Et alors? « 

González lui-même s’est tourné vers Twitter et a semblé nier tout acte répréhensible: « Il n’y a pas de place pour le racisme. Une carrière propre et avec de nombreux coéquipiers et amis au quotidien. Parfois, il faut apprendre à perdre et l’accepter sur sur le terrain. Incroyable trois points aujourd’hui, Allez l’OM merci famille. « 

LIRE: Le tour du chapeau de Mo Salah fait couler Leeds dans un thriller de sept buts en Premier League

Lors des conférences de presse d’après-match, le manager du PSG Thomas Tuchel et le manager de Marseille André Villas-Boas ont souligné qu’il n’y avait pas de place pour le racisme dans le match.

« Le racisme, dans toutes les sociétés, dans le football, dans le sport, dans nos vies, ça ne peut pas exister, c’est clair. Mais, honnêtement, je n’ai rien entendu de tel aujourd’hui, ni l’arbitre, bien sûr », a déclaré Tuchel.

Villas-Boas, quant à lui, a ajouté sur l’incident: « Neymar était un peu agacé par cette situation, j’espère qu’il n’y a rien, j’espère que cela ne mettra pas les ténèbres sur cette victoire […] Alvaro est un joueur expérimenté. De toute évidence, il n’y a pas de place pour le racisme dans le football, mais je ne pense pas que ce soit le cas. « 

CNN n’a pas immédiatement reçu de réponse du PSG, de Marseille et de la Ligue 1 lorsqu’il a été contacté pour commentaires.

Florian Thauvin a marqué le seul but du match en convertissant le long coup franc de Dimitri Payet dans la surface du PSG en première mi-temps.

L’affaire houleuse s’est terminée avec 14 cartons présentés – dont cinq rouges – alors que Marseille l’emportait au Parc des Princes pour la première fois depuis février 2010.

Neymar fait des allégations de racisme alors que le match du PSG contre Marseille se termine par une bagarre et cinq cartons rouges

Outre Neymar, Layvin Kurzawa et Leandro Paredes du PSG et Jordan Amavi et Darío Benedetto de Marseille ont tous été licenciés à la suite de la bagarre dans les phases finales du match.

Le résultat signifie que le PSG, qui a été battu par le Bayern Munich lors de la finale de la Ligue des champions le mois dernier, est désormais 18e de Ligue 1, bien qu’après seulement deux matchs, après avoir perdu contre Lens lors de son match d’ouverture.