NASA: La boule de feu sur Cuba a explosé avec plus d'énergie qu'une tonne de TNT

0 94

Une boule de feu brillante a ouvert une piste enfumée et brûlante sur le ciel de la Floride vendredi après-midi, lorsqu'il a vu son destin final passer par Vinales, à Cuba. Quelques instants plus tard, un bourdonnement sonore a précédé, alors que le météore s’éclatait à l’ouest de l’île, faisant pleuvoir des éclats.

Selon des données récentes provenant de capteurs de la NASA et du gouvernement américain, la collision de la voiture avec notre atmosphère a émis autant d'énergie que 1 400 tonnes de TNT.

Bien que ces événements météoroïdes puissants ne soient pas rares, ils ont généralement lieu au-dessus de l'océan ou dans des zones inhabitées avec peu de témoins potentiels. Une explosion plus forte a en fait été enregistrée lorsqu'un météore a atteint l'atmosphère au large des côtes de Madagascar le 25 septembre.

L’Organisation internationale des météores rapporte que des centaines de personnes ont été témoins de la rare boule de feu de la journée et ont déposé 13 récits de témoins oculaires de Fort Myers avec les Florida Keys et au large des côtes de Cuba.

Le radar du service météorologique national à Key West a également détecté le rock spatial qui a succombé à sa collision avec notre atmosphère. L'agence a rapporté que "près de Viñales, à Cuba, une signature a été découverte à plus de 26 000 pieds au-dessus du sol".

La boule de feu a été capturée comme un éclair brillant et enfumé dans cette webcam de Fort Meyers, en Floride:

Presque immédiatement après le spectacle dans le ciel, il a été rapporté que des fragments de météorites avaient été trouvés dans l'ouest de Cuba.

L’événement est l’une des attaques de météorites les plus dramatiques que nous ayons connues depuis longtemps Un plus grand bolide a explosé au-dessus de Chelyabinsk, en Russieen 2013. Les ondes soniques et ondes de choc résultantes ont représenté 440 000 tonnes de TNT et ont détruit des milliers de fenêtres, causant de nombreuses blessures mineures au sol.

Le journaliste Hatzel Vela a rapporté à Vinales que l'événement de vendredi avait cassé des vitres mais qu'il n'y avait pas eu de blessés.