L’attaque contre le mari de la présidente Nancy Pelosi, qui semblait la viser, est survenue après plus d’une décennie d’efforts républicains pour diaboliser et déshumaniser la femme la plus puissante de Washington.