Nadiem Amiri accepte les excuses de l’adversaire pour «  mots laids  »

Nadiem Amiri (Crédit photo: Twitter)

Nadiem Amiri du Bayer Leverkusen a accepté les excuses du joueur de l’Union Berlin qui l’a agressé verbalement lors de leur affrontement en Bundesliga.

  • Presse associée
  • Dernière mise à jour: 16 janvier 2021, 17h41 IST
  • SUIVEZ-NOUS SUR:

Le milieu de terrain du Bayer Leverkusen Nadiem Amiri a accepté les excuses d’un joueur de l’Union Berlin qui l’a agressé verbalement lorsque les équipes de Bundesliga ont joué vendredi.

Il est venu me voir dans le vestiaire après le match », a déclaré Amiri samedi sur le site Internet de Leverkusens. «Il y a eu des mots laids sur le terrain dans le feu de l’action qui sont vraiment désolés. Il m’en a assuré de façon crédible et donc la question est maintenant réglée pour moi.



La victoire 1-0 des syndicats s’est terminée avec la colère d’Amiri qui s’est approchée du milieu de terrain de l’Union Florian Hbner et a pointé son doigt dans le visage d’Hbner après le coup de sifflet final. L’entraîneur syndical Urs Fischer a tenté de consoler le furieux Amiri.

Le défenseur de Leverkusen, Jonathan Tah, a déclaré à la chaîne DAZN qu’Amiri avait été abusé par un adversaire qui utilisait un terme à caractère raciste faisant référence aux milieux de terrain allemands d’origine afghane.

Cela n’a pas sa place sur le terrain de football, peu importe à quel point les choses deviennent émotionnelles, a déclaré Tah. C’est la partie la plus amère de la soirée. J’espère qu’il y a des conséquences.

Fischer a raté l’incident.

J’ai entendu dire qu’il y avait des mots sur le terrain qui n’avaient pas leur place sur le terrain, a déclaré Fischer.

Ni Amiri ni Tah n’ont fait référence au joueur de l’Union par son nom.