Motorola Moto G51 5G fait ses débuts en Inde avec une charge plus rapide, les ventes commencent le 16 décembre

Motorola a lancé le Moto G31 la semaine dernière en Inde, et aujourd’hui, la société a présenté un autre smartphone de la série G dans le pays asiatique – le Moto G51 5G.

Le Motorola Moto G51 5G a été annoncé plus tôt le mois dernier comme le premier smartphone au monde alimenté par Snapdragon 480 Plus, et c’est également le premier smartphone en Inde à avoir la puce Snapdragon 480+ à la barre.

Le Moto G51 5G arbore un écran LCD FullHD + 120 Hz de 6,8″ et exécute une version « presque stock » d’Android 11. Il est livré dans une configuration de stockage unique de 4 Go de RAM + 64 Go en Inde, mais dispose d’un emplacement pour carte microSD pour l’extension du stockage.

Le département de caméras comprend quatre caméras – un tireur selfie de 13MP à l’intérieur du trou de perforation et un système de triple caméra à l’arrière comprenant des unités principales de 50MP, ultralarges de 8MP et macro de 2MP.

Le Motorola Moto G51 5G a une conception hydrofuge IP52, dispose d’un lecteur d’empreintes digitales latéral et prend en charge 12 bandes 5G mondiales. Il est également livré avec une puce NFC à bord, et l’ensemble du package est alimenté par une batterie de 5 000 mAh, qui est alimentée via un port USB-C jusqu’à 20 W. C’est deux fois plus rapide que les unités chinoises et internationales plafonnées à 10W.

Motorola Moto G51 5G fait ses débuts en Inde avec une charge plus rapide, les ventes commencent le 16 décembre

Le Motorola Moto G51 5G est au prix de 14 999 INR (200 $/175 €) et sera disponible à l’achat via Flipkart avec deux options de couleur – Bright Silver et Indigo Blue.

Motorola devrait également lancer le Moto G71 5G en Inde, mais la société n’a pas encore annoncé ses débuts en Inde.

Source 1, Source 2

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.