Actualité du moment | News 24

Monkeypox à Toronto : la ville enquête sur le premier cas suspect

Les responsables de la santé à Toronto ont déclaré qu’ils enquêtaient sur le premier cas suspect de monkeypox dans la ville.

Dans un communiqué de presse publié samedi après-midi, la Santé publique de Toronto (TPH) a déclaré que l’infection suspectée avait été découverte chez un résident de sexe masculin dans la quarantaine.

TPH a déclaré que le patient avait récemment été en contact avec une personne qui s’était rendue à Montréal et qui est actuellement hospitalisée dans un état stable et en convalescence.

Les membres du public peuvent avoir été exposés au virus s’ils ont fréquenté l’Axis Club (situé au 722 College Street) le 14 mai ou le Woody’s bar (situé au 467 Church Street) le 13 mai ou le 14 mai.

Les responsables ont souligné que le risque pour le grand public est très faible.

« Le monkeypox est une maladie rare causée par un virus que l’on trouve normalement endémique en Afrique centrale et occidentale. Il a été identifié pour la première fois chez des singes, mais ses origines restent inconnues », a déclaré TPH dans le communiqué.

Les symptômes du virus comprennent de la fièvre, des maux de tête, des douleurs musculaires, des ganglions lymphatiques enflés et une éruption cutanée qui commence souvent sur le visage et se propage à d’autres parties du corps.

TPH a déclaré que dans la plupart des cas, les personnes atteintes d’une infection monekypox se rétablissent d’elles-mêmes sans traitement.


C’est une nouvelle de dernière minute. Plus à venir.